Skip Navigation LinksAccueil > Regards d'experts > banque-assurance

Banque - Assurance


Professionnels de la banque et de l'assurance, ce site a été conçu pour vous. Vous y découvrirez des entretiens, des points de vue, des fiches techniques et pratiques, à la pointe de l'actualité de la banque et de l'assurance.

Venez régulièrement le visiter et y découvrir des avis d'experts de votre domaine. Retrouvez également Grégoire de Demos, notre expert formation en Banque - Assurance sur twitter et viadeo !

Agenda

 

  • 

    Le CPF c'est quoi ?

    Vous savez tout sur le DIF, félicitations ! Sauf qu’il est remplacé depuis 2 ans par le CPF. Deux ans déjà pour les salariés et les demandeurs d’emploi. Et​, cela ne saurait tarder pour la Fonction Publique !​
     
  • 

    Mieux comprendre CléA, passer à l'action et l'intégrer dans vos dispositifs RH

    Un an déjà que CléA existe ! Cette certification permet de valoriser les acquis, l’expérience et les connaissances de base des salariés et demandeurs d’emploi. C’est un standard accessible à tous et la  première certification interprofessionnelle nationale. Eligible au CPF, CléA est pour l’entreprise un formidable moyen de développer la mobilité et l’employabilité de ses salariés dans une démarche de responsabilité sociale. ​
     
 
​​​

Zoom sur...

  • La protection des lanceurs d’alerte (whistleblower) ​

    Des méthodes d’optimisation fiscale en zone – au moins - grise telles que Luxleaks, (548 rescrits fiscaux -tax rullings- du grand-duché au profit de 350 sociétés), Panama papers (214.000 sociétés offshore du Ct d’avocats Mossack Fonseca), football leaks (150 M€ dissimulés par Ronaldo)…ont pu être révélées par des whistleblowers dont certains – quand ils n’ont pas gardé l’anonymat – risquent la prison (luxleaks). Quelle protection apporte à ces lanceurs d’alerte la loi du 9 décembre 2016 ?

​​​​​​​​​​​​

 

Lutte contre le burn out : adoption d’un rapport parlementaire

D’après une étude menée en 2014 par le cabinet Technologia, 3,2 millions de salariés français présenteraient un risque de burn out, soit plus de 12% de la population active.
La difficulté principale, lorsque l’on parle « d’épuisement professionnel », est qu’il n’existe pas de définition consensuelle de celui-ci, bien que l’on en connaisse les principaux effets. Le burn out résulte d’une multiplicité de facteurs rendant difficile son appréhension.

Comment lutter contre ce phénomène et faciliter se reconnaissance comme maladie professionnelle ?

Ce sont les questions auxquelles une mission parlementaire a tenté de répondre, à travers 27 propositions présentées à la Commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale, le 15 février 2017. Notre experte en formation juridique et fiscale, Mathilde Ducrocq, revient avec vous sur ce rapport. 
 

Derniers articles