Skip Navigation LinksAccueil > Regards d'experts > responsable-formation > Responsable formation : de nouvelles heures sont créditées sur les compteurs du CPF

Responsable formation : Responsable formation : de nouvelles heures sont créditées sur les compteurs du CPF

En 2017, si vos collaborateurs n’ont pas encore mobilisé leur CPF, ce sont48 heures du compte personnel de formation (CPF) qui sont créditées sur le site officiel dédié. Conseils aux responsables formation : c’est le moment idéal pour (re) sensibiliser les managers et les collaborateurs sur le sujet. Le point détaillé.
​​
Depuis mars 2016, toute personne salariée en 2016 peut se former grâce à son crédit d’heures déposé sur son compte personnel de formation (CPF). Au lancement du dispositif, le 5 janvier 2015, seuls les salariés bénéficiant d’un reliquat d’heures de leur droit individuel à la formation (DIF) pouvaient se lancer dans l’aventure. Pour ceux qui n’ont pas encore mobilisé leurs heures en 2016, ce sont 48 heures qui sont disponibles.
 

Côté responsable formation : saisissez l’opportunité d’un parcours gagnant-gagnant


1— Les compteurs CPF des salariés de l’entreprise sont crédités à partir des informations de la déclaration annuelle des données sociales (DADS).

2 – Connectez-vous sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr​ pour consulter votre propre compteur pour voir si celui-ci est bien à jour.

3 – Profitez-en pour lancer ou relancer une campagne d’informations sur le CPF. Votre intérêt ? Inciter les collaborateurs motivés à co-construire leur projet. Inciter n’est pas obliger. Sponsoriser la démarche s’avère payant. Comment ? En abondant les heures CPF mobilisées par le salarié ou en lui permettant de se former sur le temps de travail. Résultat : le parcours de formation élaboré de concert est plus long et il satisfait tout le monde. 

Pourquoi s’y intéresser dès maintenant ?


Ce n’est pas parce que le compte personnel de formation est constitué d’heures attachées à chaque collaborateur et mobilisable uniquement par ce dernier que cette nouvelle donne doit être ignorée des services de formation. Bien au contraire. 

Tout d’abord, encore peu de collaborateurs ont une vision claire de ce nouveau passeport vers la formation. En mettant en lumière cette opportunité de se développer, vous jouez votre rôle de porte d’accès à la formation, quel qu’en soit le support juridique et financier. C’est un positionnement d’avenir pour la fonction formation, comme le décrit ici Antoine Anglade du cabinet Infhotep.

Ensuite, si la mobilisation du CPF ne peut se faire qu’à l’initiative du collaborateur, des mesures d’incitation et d’abondement sont un pari au service tant de l’entreprise que du salarié. « Les compétences appartiennent de toute façon aux salariés, rappelle Jean-Pierre Willems, et ce quel que soit le financement mobilisé. Une personne peut en effet être extrêmement performante, mais totalement inefficace dans son travail, car ne partageant pas le projet de l’entreprise ». C’est en se retrouvant sur des parcours de développement de compétences co-construits que tout le monde ressort gagnant.

À garder en tête. Vous avez 30 jours pour notifier votre réponse à une demande d’accord de formation via le CPF sur le temps de travail. L’absence de réponse vaut acceptation.


Pour aller plus loin, lire les articles sur le site Demos.fr :


Suivez aussi Sophie, experte formation, sur les réseaux sociaux et n’hésitez pas à poser toutes vos questions sur le financement de la VAE.
 
20 mars 2017