Formateur

Gérer les comportements individuels (2ème partie)

Nous avons vu, dans le précédent article, comment le formateur peut gérer les stagiaires qui participent. Cette semaine, nous vous proposons de voir la gestion, plus difficile, de ceux qui s’opposent !

Découvrir aussi :

Assistante

Regard d’une experte sur le classement

Banque Assurance

Directive de distribution d’assurances (DDA) : quels changements à venir ?

Certification

Les contenus de la certification Prince 2 en management de projet

Le contre leader

Il veut prendre la place du formateur, fait des commentaires et remet en question. Il s’adresse à l’ensemble du groupe. Il profite du rôle de régulateur qui interdit au formateur d’intervenir trop sur le fond pour imposer autoritairement ses idées et ses méthodes. Son attitude manifeste un besoin de reconnaissance.

Comment gérer son comportement ?

• Ne pas se confronter à lui directement.
• Le faire participer.

Le formateur doit garder son rôle de régulateur et écouter le leader négatif. Après avoir reformulé ce qu’a dit ce dernier, le formateur souligne qu’il s’agit d’une opinion personnelle et que chacun dans le groupe a le droit d’exprimer ses opinions. Il doit s’appuyer sur le groupe pour essayer de l’intégrer ou en désespoir de cause l’isoler.

L’expert pinailleur

Il veut imposer son opinion à tous. Il croit connaître ou connaît le sujet mieux que le formateur. Il discute sur des détails et monopolise la parole. Son attitude manifeste un besoin de reconnaissance.

Comment gérer son comportement ?

• Noter ses incursions comme des données enrichissantes.
• Ne pas se laisser déborder par ses interventions.
• Redonner confiance au groupe en le sollicitant : « Voilà un point de vue intéressant. Voyons un peu ce que vous en pensez. ».

Le saboteur

Il remet tout en cause, notamment les connaissances du formateur. En coulisse, il fait un travail de sape. Il intervient très rarement ou, au contraire, très souvent.

Comment gérer son comportement ?

• Lui demander d’abord de bien vouloir justifier sa position et lui répondre.
• Puis, l’isoler en ne le regardant jamais, en ne lui posant aucune question.
• Différer les réponses à ses questions au moment opportun.

Le rebelle passif

Il indique, par des mimiques et des mouvements d’humeur, ce qui peut passer pour de la désapprobation ou de l’énervement. Son attitude manifeste son besoin de reconnaissance. Il crée ainsi des tensions.

Comment gérer son comportement ?

• S’il ne gêne personne, le formateur ne doit pas prêter attention à lui et éviter de le regarder.
• S’il gêne les autres, le formateur doit attendre d’abord la réaction naturelle du groupe. Si les participants ne le remettent pas à sa place, il doit utiliser la reformulation pour lui faire prendre conscience de son attitude et lui demander ce qu’il souhaite.

Le perturbateur

Il arrive en retard, bouge, fait du bruit, entre et sort, se fait appeler au téléphone. Il a un besoin d’agir et d’être reconnu.

Comment gérer son comportement ?

• Laisser, si possible, les participants gérer son comportement.
• S’entretenir avec lui seul à seul à la pause en lui rappelant les règles.
• Ne jamais lui faire de remarque en public.

Le rusé

Il connaît déjà bien le sujet traité. Il intervient peu et uniquement sous forme de questions ou d’énoncés concernant un point marginal du développement. Il attend toujours le bon moment pour poser des questions sur les aspects les plus délicats ou les plus controversés.

Comment gérer son comportement ?

• Répondre rapidement à ses interventions après lui avoir demandé de justifier sa question.
• Inviter les autres membres du groupe à lui répondre.
• Éviter de croiser son regard pour ne pas entrer dans le jeu d’une provocation.

Le bagarreur

Il prend la parole régulièrement. Ses interventions sont agressives. Il s’oppose au formateur. Son attitude est fermée.

Comment gérer son comportement ?

• Garder un ton calme.
• Lui demander de justifier sa position.
• Éventuellement, différer les réponses à ses questions au moment le plus approprié dans le développement.
• Éviter son regard de façon à ne pas susciter son intervention.

L’obstiné

Il ignore systématiquement le point de vue des autres et celui du formateur. Il ne veut rien apprendre des autres.

Comment gérer son comportement ?

• L’écouter.
• Le motiver.
• Le recentrer sur l’objet de la formation.
• Lui demander d’accepter pour l’instant le point de vue du groupe.
• Lui dire que l’on aura plaisir à étudier la question avec lui seul.

Le chicaneur

Il aime discutailler, s’opposer pour le plaisir.

Comment gérer son comportement ?

• L’écouter.
• Confirmer les remarques correctes mais soumettre les mauvaises remarques au groupe pour en discuter : elles seront rapidement rejetées.
• Ne pas se démonter mais refuser la polémique.
• Tenter secrètement de savoir ce qui le gêne pour faire le jour sur sa coopération.

Gérer les personnes qui, systématiquement, s’opposent à lui n’est donc pas chose aisée pour le formateur mais qu’en est-il des silencieux ? C’est ce que nous vous proposons de voir dans le prochain article.

Nous vous invitons à découvrir la gamme Formation.