Management d'équipe

Passer du rôle d’expert au rôle de manager

Devenir manager c’est parfois changer totalement de position par rapport à son métier. Être manager, ce n’est pas faire, c’est faire faire. Or pour bien faire faire, il ne suffit pas de connaître son métier, il faut savoir anticiper sur les évolutions pour « faire travailler » de façon efficace et constructive. Voici quelques conseils de notre expert en formation management d'équipe.

Découvrir aussi :

Management d'équipe

Onboarding : comment bien intégrer un nouveau collaborateur ?

Banque Assurance

Banquiers et assureurs, anticipez la loi Eckert !

Formateur

Formateur : Votre rôle dans le e-learning coaché

Acquérir une vision stratégique de son poste

Manager une équipe suppose d’acquérir une vision stratégique, et non plus simplement opérationnelle, pour  pouvoir faire un diagnostic de son unité, préparer les actions à long terme qui sont à mener et manager son équipe.

Aussi, pour notre expert en formation management d’équipe, le manager doit prévoir des moments de réflexion pour élaborer une démarche stratégique.

Un nouveau manager, habitué à l’action opérationnelle et immédiatement efficace, sera parfois mal à l’aise avec une telle utilisation de son temps : il aura le sentiment fallacieux de « n’avoir rien fait ». Il faut qu’il fasse l’effort de se détacher de cette idée : une réflexion plus stratégique commence immanquablement par du temps « improductif », par des retours en arrière et des doutes.

Selon notre expert en formation management d’équipe, le nouveau manager doit se dire qu’il s’agit d’une évolution normale, voire nécessaire, et que ces moments  de réflexion font partie de son travail. Il peut ainsi prévoir des moments de réflexion une fois par trimestre, mais c’est surtout en fonction des événements qu’il doit prendre du temps pour définir et adapter sa stratégie. Cette prise de conscience se fait souvent au cours d’une formation management d’équipe.

Pour que l’action quotidienne et les actions stratégiques soient cohérentes, la prise de recul ne doit pas être réservée à des moments privilégiés : elle doit se poursuivre et irriguer l’ensemble de ses actions. C’est, en effet, par l’ensemble des actions opérationnelles qu’il mène que le manager traduira sa vision stratégique. Cela exige de lui une souplesse d’esprit à laquelle il a tout intérêt à s’entraîner le plus vite possible.

Chaque fois qu’il analyse une situation, écoute un collaborateur, participe à une réunion, évalue une solution, le manager raisonne sur deux plans : un plan opérationnel correspondant à la situation qu’il gère  et un plan stratégique, qu’il s’efforcera de maintenir toujours en éveil.

Transformer profondément son expertise personnelle

Les nouveaux managers, très compétents sur au moins l’un des domaines traités par l’entité qu’ils dirigent, ont tendance à considérer qu’ils détiennent les meilleures solutions.

Or, toute personne compétente a une façon personnelle de traiter le même problème ; c’est ainsi qu’elle sera la plus efficace. Il faudra donc que le manager laisse à ses collaborateurs une autonomie suffisante, y compris dans les domaines où il estime être plus compétent.

Selon notre expert en formation management d’équipe, Il est parfois très difficile pour les managers de laisser leurs collaborateurs maîtres de leurs décisions et des façons de traiter les dossiers.

Pour beaucoup d’entre eux, cela nécessite un travail sur leurs propres c compétences. Il est difficile et peut conduire à des dérives qui constituent des contresens. Cependant, le manager doit s’efforcer de tirer de sa compétence technique une double compétence :

• une compétence en « maîtrise d’ouvrage » : le manager doit profiter de son savoir-faire opérationnel de haut niveau pour définir les objectifs, les normes de qualité, les moyens nécessaires et pour concevoir le système de contrôle approprié ;
• une compétence pour aider ses collaborateurs : en adjoignant des compétences pédagogiques à son savoir-faire technique, il pourra développer les compétences de son collaborateur avec pertinence et efficacité. Ainsi, il n’aura pas à faire le deuil de ses compétences techniques : elles atteindront le niveau maximum que l’on puisse atteindre, s’il est capable de les transmettre. Dans le cadre d’une formation management d’équipe, l’intervenant s’attache à développer cette double compétence managériale.

Les stades de développement du manager

Le développement du manager s’opère chronologiquement par une intégration des trois stades suivants:

• le spécialiste, expert technique dans son domaine, il est centré sur son métier ;
• le gestionnaire, soucieux de la bonne mise en œuvre de l’activité, attentif aux personnes, c’est un bon manager… du quotidien ;
• le leader, porteur d’une vision, il rallie les personnes à cette ambition et les mobilise pour sa mise en œuvre.

Le franchissement de ces étapes suppose un processus de deuil pendant lequel il doit apprendre à être reconnu pour certaines capacités, renoncer à être reconnu pour d’autres et accepter de voir sa légitimité reposer sur des capacités nouvelles.

Comme nous le précise notre spécialiste en formation management d’équipe, passer de « spécialiste » à « gestionnaire » consiste à prendre du recul par rapport à l’activité et à ne plus se laisser entraîner dans l’opérationnel (stade de l’égalité de traitement avec les autres membres) mais à fixer des objectifs, à mettre en place des moyens.

Ceci suppose pour le manager d’apprendre à être reconnu pour sa capacité à assumer des choix managériaux (renoncer à la seule reconnaissance de son excellence technique). Il doit également chercher à être reconnu pour son équipe soudée autour de son responsable mais aussi identifier et gérer le deuil de la relation d’égalité et d’amitié avec d’anciens collègues. Enfin il lui faut assumer le risque de se couper d’une relation complice et fusionnelle.

Passer de « gestionnaire » à « leader », c’est acquérir une vision stratégique de l’activité de l’entreprise et de son équipe et être capable de faire ressortir pour l’équipe le sens de son travail.

Le manager doit faire face à un rôle de représentant de la Direction auprès de son équipe en particulier de présenter les informations stratégiques en leur donnant du sens pour l’activité de ses collaborateurs. A l’inverse, et c’est un point sur lequel insiste notre expert en formation management d’équipe, il doit savoir également représenter son équipe auprès de la Direction et faire remonter les remarques pertinentes de ses collaborateurs.

Le passage au rôle de manager, mission enthousiasmante et riche, engendre un changement de posture qu’il ne faut pas sous-estimer. Notre expert en formation management d’équipe s’attache à présenter cette fonction comme une aventure humaine passionnante mais nécessitant une véritable implication et un travail sur soi-même.

Pour aller plus loin, découvrez notre gamme de formations Management d’équipe.