Responsable formation

Du responsable formation au learning manager

​Dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, le rôle du responsable formation va être profondément modifié. Découvrez ci-dessous le point de vue de Demos sur la question.​

Découvrir aussi :

RH

Pour préparer la rentrée : mettez-vous à la page sur la plage

RH

Gestion des compétences : se lancer dans une démarche VAE

Responsable formation

Responsable formation : Comment impliquer les salariés dans le plan de formation?

​Une véritable zone de liberté s’ouvre pour les responsables formation. La fonction formation ne va plus être cantonnée à la vérification de l’imputabilité des actions engagées. Avec la fin de l’imputabilité, les responsables formation qui ne sauront pas saisir ce virage, risquent par contre de perdre leur légitimité professionnelle.
 
Le responsable formation de demain, ou learning manager, sera au cœur de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, de la mise en œuvre des entretiens professionnels, du dialogue avec les partenaires sociaux, de la négociation des moyens. Il devient partie prenante d’une fonction formation pensée comme un véritable levier de performance au sein de l’entreprise.
 
Pour s’appliquer la notion de développement de compétences aux évolutions législatives, certains responsables formation vont être amenés à se former par exemple aux bases du contrôle de gestion, pour être en mesure de discuter et de négocier avec les autres business partners de l’entreprise.
 
Pour les innovants : il est urgent de ne pas tout changer tout de suite. L’expérience du DIF montre bien que ce ne sont pas les précurseurs qui ont atteint finalement l’objectif de permettre à leurs salariés une montée en compétences dans une approche concertée ou non avec l’entreprise.
 
Pour les conservateurs : il est urgent de se mettre en mouvement. Cette réforme n’implique pas une révolution complète de l’existant. Mais la phase de diagnostic et d’expérimentation pour initier une ère de changement des pratiques est indispensable. L’attentisme est un risque réel pour la fonction formation car certaines opportunités en matière de financement vont se présenter lors de la transition 2014-2015, du fait du chevauchement des dispositifs (DIF et CPF notamment).
 
>> Découvrez l’intégralité du point de vue de Demos sur la réforme de la formation professionnelle ou téléchargez-le en pdf.