Accueil > En savoir plus > Formateur du mois de mai

Formateur du mois de mai

Formateur du mois de mai

Ces rencontres perpétuelles égayent mon métier et me permettent d’entrevoir des mondes, des réalités parfois très éloignés des miennes. Elles me permettent également de mener des réflexions sur les mécanismes particuliers des participants et ainsi confronter ses croyances et convictions à l’autre. J’aime observer les patterns (modèles de comportement individuel ou collectif) et faire prendre conscience de certaines croyances parfois limitantes afin d’améliorer la prestation.

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je m’appelle Jonathan Paszt, j’ai 34 ans et cela fait 6 ans que je travaille avec le groupe Demos notamment autour de stages concernant la communication interpersonnelle, le développement personnel, la prise de parole en public

Qu’aimez-vous dans la formation / le conseil ?

Ce que j’apprécie dans mon métier de formateur/conseil est la découverte de personnes, d’entreprises et de métiers différents. Ces rencontres perpétuelles égayent mon métier et me permettent d’entrevoir des mondes, des réalités parfois très éloignés des miennes. Elles me permettent également de mener des réflexions sur les mécanismes particuliers des participants et ainsi confronter ses croyances et convictions à l’autre. J’aime observer les patterns (modèles de comportement individuel ou collectif) et faire prendre conscience de certaines croyances parfois limitantes afin d’améliorer la prestation.

Un de mes challenges est aussi de faire de la résistance des participants un levier de motivation.

De plus, il me semble important de m’adapter au public qui compose la formation et ainsi faire évoluer les programmes au gré des attentes et objectifs de mes interlocuteurs

Par ailleurs, le conseil m’apporte une sensation d’utilité ; permettre aux participants de faire un pas de côté quant à par rapport à leurs pratiques au sein de leur vie professionnelle comme personnelle.
Enfin, j’apprécie grandement écouter et parler, ce qui est l’essence même de notre métier selon moi. Cela tombe bien je fais de la formation en communication.

Quelle est votre pédagogie préférée ?

Ma pédagogie repose sur trois éléments fondateurs interdépendants que sont le jeu, l’échange et la contradiction.

Afin de découvrir une nouvelle compétence et s’y entraîner, l’essentiel repose sur l’expérience. Cela permet à l’apprenant de confronter dès les premiers instants l’outil abordé aux réalités et contraintes de son environnement. L’assimilation passera alors par l’expérimentation.

Il sera pertinent selon moi de laisser toute la latéralité possible à l’apprenant de choisir parmi les différentes méthodes proposées afin qu’il puisse s’approprier ses outils en vue de les appliquer.

Pouvez-vous nous faire part d’une anecdote qui a marqué votre dernière année d’animation ?

Nous étions bien installés dans notre deuxième jour de formation autour de l’improvisation lorsque nous avons senti une odeur très forte, nos yeux ont commencé à nous brûler avant que nous finissions par tousser fortement.

La situation devenant délicate, nous avons quitté les lieux ne sachant pas réellement ce qu’il se jouait dans nos locaux.

Après quelques minutes d’attente et face à l’inquiétude des participants, j’ai décidé de poursuivre la formation 100 mètres plus loin dans une aire de jeux…

La formation a pu suivre son cours, mais mieux encore ce changement de cadre a relancé une nouvelle dynamique et le groupe a su parfaitement se recentrer. Ce fut d’ailleurs une excellente illustration d’improvisation.

Quelle philosophie de vie vous guidant au quotidien souhaitez-vous partager avec notre communauté ?

« Si ça ne marche pas d’une certaine manière essaye autrement », en m’inspirant du spécialiste de la communication Paul Watzlawick