Accueil > En savoir plus > Formation management d'équipe : L’arrivée d’un nouveau manager remet-elle en cause l’organisation de l’équipe ?

Formation management d'équipe : L’arrivée d’un nouveau manager remet-elle en cause l’organisation de l’équipe ?

Formation management d'équipe : L’arrivée d’un nouveau manager remet-elle en cause l’organisation de l’équipe ?

Il n’est jamais simple pour un nouveau manager d’intégrer une équipe déjà constituée et qui est déjà habituée à un certain mode de fonctionnement. Les premiers pas peuvent être ardus et il faut parfois faire face à des oppositions, des résistances, des jalousies ou même à la méconnaissance de la culture de l’entreprise…Ce dernier doit faire preuve de beaucoup de souplesse et de sens de l’adaptation. Il est nécessaire également de faire un état des lieux pour déterminer si l’organisation en place lui convient et si des ajustements son nécessaire selon son expérience et son propre mode de fonctionnement en tant que nouveau manager. Notre Formateur en Management d’équipe nous donne quelques conseils pour réussir sa prise de fonction et déterminer s’il est nécessaire de faire évoluer le fonctionnement de l’équipe.

L’ambition du nouveau manager

La personnalité et le vécu professionnel du nouveau manager implique la plupart du temps un « style » de management d’équipe différent du précédent.

Le manager devra également faire évoluer son style volontairement s’il estime qu’avec le style de management existant il n’a pas les moyens de véritablement :

• développer l’efficacité de son équipe ;
• développer l’autonomie de son équipe ;
• assurer les missions qui sont celles de son entité ;
• assurer la fiabilité et la sécurité de son organisation ;
• assurer la cohérence entre ce fonctionnement et les orientations stratégiques de l’organisme.

Pour notre expert en formation management d'équipe,  il ne doit pas entreprendre un changement trop important si, en se posant honnêtement la question, les raisons reviennent essentiellement à « satisfaire son ego » et à marquer son arrivée. C’est hélas trop souvent le cas. Pour que le changement soit mieux accepté par ses nouveaux collaborateurs le manager doit essayer de se contenter de quelques ajustements et ne pas créer une trop grande rupture avec le passé.

Cependant, s’il doit réellement impulser un important changement, il doit le faire sans trop tarder, afin de profiter de son arrivée et de « l’effet changement ». Plus il attend et plus il sera difficile de faire accepter par son équipe une remise en question de l’organisation de façon différée.

Le nouveau manager devra prendre le recul nécessaire en se posant quelques questions essentielles :

• Le degré de formalisation des tâches répétitives est-il suffisant ? les membres de l’équipe en charge de ces tâches sont-ils suffisamment informés de ces procédures ?
• Le degré d’autonomie des membres de l’équipe est-il pertinent ? Chacun est-il en situation de donner la pleine mesure de ses capacités ?
• Le système de régulation-contrôle est-il adapté ?
• Y a-t-il des aspirations chez certains membres de l’équipe qui ne seraient pas satisfaites ?

Ces interrogations lui permettent de déterminer quelles orientations efficaces il peut envisager dans l’avenir.

L’environnement actuel à prendre en compte

Sauf s’il crée une entité nouvelle, le nouveau manager trouve une équipe déjà constituée avec un mode de fonctionnement déjà établi. Cette organisation « formelle » liée à des modes  d’adaptations « informelles » lui permettent de s’adapter aux circonstances mouvantes de la vie professionnelle.

Selon notre expert en formation management d'équipe, sa situation sera donc différente si le manager est nommé à la tête d’une équipe qu’il ne connait pas ou s’il provient de cette équipe.

Lorsque le manager est issu de l’équipe

Il en connaît le fonctionnement « de l’intérieur ». La difficulté majeure qu’il rencontrera sera celle d’être capable de prendre suffisamment de recul par rapport à ses anciennes impressions en tant que simple collaborateur :

• n’étant pas en charge de l’équipe, il a eu tout le loisir de critiquer ce qui se faisait auparavant, et arrivera avec des idées nouvelles sur certains points ;
• mais il aura également subi le poids des habitudes, et sera peut-être exagérément conservateur sur d’autres points.

Pour bien manager son équipe, il devra éviter d’apporter des réponses trop rapides. Pour cela il devra s’appliquer à trouver les éléments les plus factuels appuyant ses jugements, et ne pas hésiter à changer son opinion en effectuant ce travail.

Par ailleurs, il faudra qu’il trouve sa place en tant que manager afin d’être accepté dans ce nouveau rôle par ses anciens collègues de travail.
 
Lorsque le manager n’est pas issu de l’équipe

Il n’en connaît pas le fonctionnement. Il devra s’en faire la meilleure idée possible en étant à l’écoute de ce que lui indiqueront les membres de l’équipe. Notre expert en formation management d'équipe lui conseil, en sus de la simple écoute, de poser des questions à chacun de ses collaborateurs, sous la forme suivante :

• « Comment faites-vous pour… ? » ;
• « Cela vous semble-t-il satisfaisant ?… Dans tous les cas de figure ? » ;
• « Pensez-vous à des améliorations de ce mode de fonctionnement ? »

Pour bien prendre ses fonctions et faire évoluer son équipe, le manager doit donc adapter son style de management aux membres de son équipe et par conséquent évoluer lui-même en termes de gestion managériale. La situation est différente s’il est issu de l’équipe ou s’il vient de l’extérieur. Mais dans les deux cas, il arrivera avec des idées nouvelles qui ne pourront qu’être bénéfiques si elles sont discutées avec les membres de son équipe.

Pour aller plus loin, découvrez la formation « Le manager, premier gestionnaire Ressources humaines de son équipe » et retrouvez Marion, notre experte en formation management d'équipe sur les réseaux sociaux.