Accueil > En savoir plus > Gérer ses émotions : conseils et récapitulatif

Gérer ses émotions : conseils et récapitulatif

Gérer ses émotions : conseils et récapitulatif

Après la théorie, la pratique. Nadia Florian nous donne quelques trucs et astuces pour gérer ses émotions au travail afin de mieux s’épanouir dans son poste.

Quelques conseils

Retrouvez la théorie en lisant Gérer ses émotions ou Comment passer du « moi personnel » au « moi professionnel »

Recommandations générales

Je conseille aux assistantes de :

  • Prendre du recul vis-à-vis de leur fonction

  • Suivre une formation

  • Sortir de son entreprise (aller se confronter à d’autres expériences participent de cette prise de distance)

Les assistantes expriment ce besoin de distance lors du tour de table avant le début d’un stage.

Et je les félicite de leur présence car elles accomplissement déjà près de la moitié du chemin !

Buts à atteindre au niveau personnel

Pour le reste, nous cheminons ensemble avec pour finalité :

  • Comprendre leur subjectivité,

  • l’accepter, 

  • et tendre vers une objectivité qui leur permettra de répondre efficacement aux exigences de la fonction d’assistante.

Les managers attendent de leurs assistantes qu’elles soient autonomes, réactives et surtout pro-actives : qu’elles soient force de proposition. Elles savent qu’il leur est difficile de répondre à ces attentes car elles sont toujours dans l’action, le « nez dans le guidon ».

Perspectives professionnelles

Pour répondre aux attentes des managers, les assistantes doivent :

  • Acquérir des outils de résolution de problèmes

  • S’aménager des temps de réflexion pour penser leur fonction, penser leur action,

  • Se réunir entre elles pour échanger leurs compétences

  • S’entraider

Elles enrichiront ainsi leur poste et pourront répondre aux attentes de leurs responsables.

Toute l’articulation des formations que je propose tourne autour de cette posture : » muscler » son « moi pro ».

Comment muscler son « moi pro » ?

Par une bonne connaissance :

  • De son entreprise

  • De sa culture

  • Des objectifs de son service

  • Des objectifs de son responsable

  • De ses propres objectifs

Mais cela passe aussi par :

  • L’organisation de son temps

  • La capacité à gérer les priorités

  • La capacité à communiquer

  • La capacité à être en relation de manière constructive

Toute cette prise de conscience et ce regard nouveau porté sur son environnement rendent l’assistante plus autonome, plus actrice de sa fonction, plus opérante.

Récapitulatif

Ressources internes

  • Bien connaître son entreprise, sa culture ;

  • Intégrer les objectifs de son service, celles de son responsable et ses propres objectifs ;

  • S’aménager des temps de réflexion pour penser sa fonction, penser son action ;

  • Se réunir entre assistantes pour échanger ses compétences, s’entraider ;

  • Organiser son temps, gérer les priorités ;

  • Communiquer, être en relation de manière constructive.

Ressources externes

  • Prendre du recul vis-à-vis de sa fonction ;

  • Sortir de son entreprise ;

  • Suivre des formations « métier » (organisation, positionnement dans la fonction) et des formations sur les relations interpersonnelles ;

  • Aller se confronter à d’autres expériences ;

  • Comprendre la place des émotions (subjectivité), l’accepter pour soi, pour l’autre et en faire un levier pour agir de manière constructive ;

  • Tendre vers plus d’objectivité ;

  • Acquérir des outils de résolution de problèmes.

En conclusion

Toute cette prise de conscience et ce regard nouveau porté sur son environnement aideront l’assistante à être autonome, actrice de sa fonction, opérante pour son bien-être personnel et celui de son équipe.