Formateur

Les différents types de reformulation

Nous avons vu dans le précédent article combien il était important pour le formateur de ne pas hésiter à faire reformuler les participants afin de ne pas les blesser ou de ne pas les braquer. Ceci lui permet également d’être sûr que le message est bien passé et que l’acquisition s’est faite dans de bonnes circonstances. Voici donc quelques conseils pour ne pas faire d’impair lorsqu’il s’adresse à ses participants.

Découvrir aussi :

RH

L’accompagnement du changement en période de COVID-19 : comment devenir un manager coach ?

Formateur

Encourager le stagiaire à s’exprimer

CPF

Le passage du DIF au Compte Personnel de Formation (CPF) le 1er janvier 2015

La reformulation reflet (ou écho)

En quoi consiste-t-elle ?

La reformulation reflet est la plus simple. Elle consiste pour le formateur à paraphraser le message de l’interlocuteur. Il ne change que la formulation du message :

• il utilise les termes de l’interlocuteur ou d’autres termes acceptés comme équivalents ;
• il utilise éventuellement la forme interrogative.

Exemple

« Mon travail ici ne me satisfait pas. Je m’y suis résigné jusqu’à présent parce que je pensais me trouver devant des obstacles d’adaptation pratique, mais maintenant, je sais qu’il vaut mieux que je quitte l’entreprise et que je m’engage dans une toute autre voie même si je dois commencer par le bas.

– Si je vous ai bien compris, votre travail ne vous plaît pas et vous avez choisi de repartir dans une nouvelle direction. »

Comment est-elle formulée ?

Elle peut être introduite par des expressions comme : « Ainsi, selon vous… », « Vous voulez dire que… », « Si je vous ai bien compris… », « Donc, à votre avis… » ; « Jusqu’à présent, nous avons évoqué les aspects suivants… ». Le formateur peut aussi reprendre en écho les derniers mots de l’interlocuteur.

Exemple

« Ils ne m’écoutent jamais.
– Jamais ? »

Quelle est son utilité ?

Elle permet de :

• clarifier ;
• éventuellement traduire pour des participants qui n’auraient pas compris la première formulation ;
• inviter à poursuivre, à développer, à préciser ce qui vient d’être dit ;
• désamorcer un moment de tension. Effectivement, en situation de tension, chacun veut parler, prouver et n’écoute plus. Reformuler montre à l’autre qu’on l’écoute et l’incite à écouter ;
• désamorcer une manipulation en obligeant l’interlocuteur à prendre position clairement.

La reformulation synthèse

En quoi consiste-t-elle ?

La reformulation synthèse consiste à résumer les propos de l’interlocuteur.

Reprise de l’exemple précédent

« Vous avez décidé qu’il vaut mieux changer de carrière ? »

Comment est-elle formulée ?

Elle peut être introduite par des expressions comme : « Vous souhaitez donc… » ; « Je résume… » ; « Pour ainsi dire… » ; « Si je vous ai bien compris… » ; « En résumé… » ; « Pour synthétiser votre demande… »

Quelle est son utilité ?

Elle permet au formateur de :

• faire le point, valider une étape ou reprendre un point ;
• clarifier la discussion pour les deux interlocuteurs ;
• provoquer un nouveau point de départ pour l’entretien : l’interlocuteur peut repartir sur un aspect non évoqué ou passer à l’étape suivante de son raisonnement.

La reformulation recentrage

En quoi consiste-t-elle ?

La reformulation recentrage sélectionne les propos de l’émetteur en lien avec l’objectif de l’échange. Elle dégage un point particulièrement important du discours, par exemple ce qui est nouveau. Elle suppose donc une intuition fine de la part du formateur, une capacité à tirer au clair ce que l’interlocuteur dit, souvent, d’une manière confuse et inorganisée. Ce type de reformulation est très efficace. En revanche, le risque est grand de poser un jugement de valeur au lieu de simplement interpréter le sens des paroles de l’interlocuteur.

Reprise de l’exemple précédent

« Vous voulez dire que vous savez maintenant que les difficultés que vous rencontrez ne sont ni des problèmes d’adaptation, ni d’expérience ? »

Comment est-elle formulée ?

Elle commence souvent par : « Si j’ai bien compris… » ; « Vous voulez dire que… » ; « Vous souhaitez… » ; « Votre souhait principal, c’est donc que… » ; « Par rapport à notre sujet, le plus important est… ».

Quelle est son utilité ?

Elle permet de :

• recentrer le débat ;
• mettre en valeur un point particulièrement intéressant par rapport à l’objectif ;
• désamorcer les tensions ou les manipulations en revenant à l’objectif commun.

La reformulation transformation

En quoi consiste-t-elle ?

Elle consiste à reprendre le message de l’interlocuteur en le faisant apparaître sous un autre jour. Le formateur peut, par exemple, passer sous silence les éléments explicites pour s’attacher aux éléments sous-entendus, ce qui amène l’interlocuteur à percevoir ce qu’il a dit sous un autre angle, donc à préciser ou à rectifier ses idées.

Exemple

« Je suis le seul ici à avoir compris l’importance de réaliser rapidement ce projet…

– Cela revient à dire que les autres n’ont pas su anticiper… »

Comment est-elle formulée ?

Elle commence souvent par : « Autrement dit… » ; « En d’autres termes… » ; « Cela revient à dire… » ; « D’un certain point de vue… ».

Quelle est son utilité ?

Elle permet d’apporter quelque chose de nouveau dans la mesure où elle propose à l’interlocuteur un autre point de vue. Cela lui permet de prendre du recul. Il peut ainsi considérer la situation de façon plus approfondie, plus réfléchie et plus objective. Au cas où l’émetteur aurait fait une erreur, cela l’aidera à la comprendre sans pour autant le braquer : en changeant la perspective, il se rend compte qu’il déforme ou exagère la réalité.

Exemple : dire « Cela revient à dire que tous les autres manquent de compétences… » peut amener l’interlocuteur à revoir sa position en s’apercevant de la radicalité de ses propos.

Vous avez maintenant en main tous les outils pour mieux communiquer avec vos stagiaires. Pour aller plus loin, nous proposons au formateur de découvrir notre formation « Préparer et réussir sa prise de parole en public ».

Pour relire “Encourager le stagiaire à s’exprimer”.