Accueil > En savoir plus > Les managers au cœur de la prévention des risques psychosociaux

Les managers au cœur de la prévention des risques psychosociaux

Les managers au cœur de la prévention des risques psychosociaux

Interview de Virginie Bessou, expert formation santé au travail chez Demos.

Vous mettez  les managers au cœur de la prévention, n’est- ce pas justement les stigmatiser ?

Je pense au contraire que c’est leur redonner la place qu’ils méritent. Ils sont aujourd’hui une cible  sensible non seulement parce qu’ils sont en permanence tiraillés par des demandes contradictoires (stop and go, réorganisations, fusions, changements de stratégies) avec lesquelles ils tentent de faire ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’on leur alloue, ce qui génère énormément de stress et d’usure.  Mais aussi parce que leur proximité leur confère un positionnement particulier. Je leur dis souvent d’ailleurs en formation santé au travail  «  rouvrez vos chakras, réécoutez respirer vos collaborateurs, entendez la plainte dite ou non dite, regardez, sentez, rouvrez ces sens que nos civilisations nous font perdre. Et vous verrez que le risque est proche de vous chaque matin lorsque vous dîtes bonjour, à chaque entretien one to one, dans des petites phrases anodines que personne n’entend vraiment». Ils sont pour moi aux premières loges pour incarner un management favorisant le bien être, mais aussi un potentiel de« détecteurs » hors pairs.

 

 

Avez-vous le sentiment qu’ils font systématiquement le lien entre leurs pratiques managériales et la prévention des RPS ?

 

 

Non, malheureusement et cela est complexe car souvent ils nous donnent l’impression d’être en dehors, hors champ, comme  si la prévention devenait extérieure à eux-mêmes et qu’elle représentait un acte de  management supplémentaire. C’est je pense une manière de se protéger car ce sujet fait peur. Le manager peut être porteur de risque, ses postures, son comportement, son style de management peuvent avoir des répercussions sur la santé de ses équipes et il le sait. Est-il facile pour autant de sortir de ses  schémas repères et d’accepter de se remettre en question ? Cela nécessite une forte volonté d’introspection et d l’honnêteté. Pas facile. Donc ils préfèrent nous demander de  l’outillage par rapport à une situation précise. Comme si ce sujet se résumait à une boîte à outils : une situation = une solution type….

 

Vous pensez qu’ils ne prennent pas encore en compte la dimension humaine de « la santé » ?

 

Oui et à leur décharge, nous n’avons pas spécialement depuis un certain nombre d’années formé nos managers à se comporter de manière « humaine et bienveillante ». Nous les avons abreuvés de dictats, de règles, de techniques dont ils ne maitrisaient pas toujours les fondements et les effets.

 

Comment vous y prenez-vous lors d’une formation santé au travail avec ces managers ?

 

Nous sommes très vigilants à ce que notre offre en formation santé au travail,  ne ressemblent  pas à l’offre classique proposée sur cette thématique et c’est d’ailleurs ce qui nous différencie. Un client me disait dernièrement «  vous avez fait la différence sur votre côté pragmatique, vous êtes dans la réalité». Nous nous efforçons de bien comprendre le contexte de la demande avant de faire quoique ce soit. L’entreprise nous fait elle cette demande par exemple dans un contexte simple : accords, ou respect des obligations légales, dans un contexte plus tendu ou des manifestations précises se sont déclarées…Car pour les managers le discours ne sera pas forcément le même et le choix de la formation santé au travail  non plus.

Mais nous nous efforçons aussi d’être nous-mêmes bienveillants et en écoute des problématiques évoquées. Les managers nous disent souvent en formation « Et nous qui prend en charge notre souffrance ? »il ne s’agit pas de les culpabiliser, mais bien de les « conscientiser. »
 

 Quelles sont les différents cursus de formation santé au travail que vous proposez ?

Nous sommes en mesure d’offrir aujourd’hui une palette de propositions en intra. Dans le cadre d’une sensibilisation, nous proposons des modèles conférences de 2 à 4 heures. Cette modalité est proposée, car nous pensons qu’il est adapté et au temps alloué par notre client et à l’objectif. Il est souvent proposé avec des workshops : gestion du stress, intelligence émotionnelle, addictions qui sont séquencés dans la durée. Cela nous donne la garantie que des actions récurrentes, et non « one shot » sont mises en place chez nos clients.

Nous proposons aussi des modalités plus classiques : e-learning en pré ou post work, formation santé au travail sur mesure qui répondent à 3 objectifs  précis « compréhension du sujet et enjeux », « outillage et plans d’action », « mise en pratique dans mon management »
 

Que vous disent les managers en général à la fin d’une formation santé au travail ?

Merci ! Premièrement parce que nous leur avons parlé leur langue, que nous avons fait renaître chez eux une forme de sensibilité. Nombreux sont ceux qui nous disent que c’est un sujet passionnant et qu’ils ne se rendaient pas forcément compte de leur implication. Mais je voudrais conclure en rajoutant que bien que prenant conscience de l’importance de toute la dimension humaine de la santé, ils nous expriment aussi le déficit dont  ils souffrent  en interne dans la clarté des informations les feed back donnée à leurs alertes, et l’écoute de leur propre plainte. Et là il y a encore beaucoup de travail à faire…