Zoom sur...

Nouvelle formule de calcul du taux d’intérêt du livret A

​Afin de préserver les épargnants de l’inflation et ainsi de conserver l’attractivité du livret A, qui permet le financement du logement social à un coût maîtrisé et avec des ressources pérennes, le gouvernement a modifié son mode de calcul dans un arrêté du 10/11/2016.
​​​

Découvrir aussi :

Fonction publique

Gestion Prévisionnelle des Ressources Humaines (GPRH) et management dans le secteur public : le rendez-vous manqué

Responsable formation

Les nouveaux enjeux des universités d’entreprise : quel impact pour le Responsable formation ?

Management d'équipe

Tout ce que vous vouliez savoir sur les projets et leur émergence sans oser le demander!

En savoir +
En juillet 2016, le Gouverneur de la Banque de France, en raison de taux d’intérêt durablement bas, avait émis le souhait que la formule de calcul du taux de rémunération du livret A soit aménagée.

Dans quel but ?

La nouvelle formule de calcul a pour but d’assurer l’équilibre entre la maîtrise du financement du parc social et la protection des épargnants, en s’assurant que le taux du livret A demeure toujours supérieur à celui de l’inflation.

De quelle manière ?

En suspendant, de manière exceptionnelle et temporaire, le facteur additionnel de 0,25% qui existait auparavant.

Quelle est cette nouvelle formule ?

Rappelons que depuis juillet 2004 le taux du livret A était calculé en prenant en compte, après arrondi, la plus grande des valeurs entre :
– la moyenne entre d’une part la moitié de la somme de la moyenne mensuelle de l’Euribor 3 mois et de la moyenne mensuelle de l’Eonia et d’autre part l’inflation ;
– l’inflation majorée d’un quart de point.
Désormais, il sera calculé en prenant en compte, après arrondi, le chiffre le plus élevé entre :
– la moyenne arithmétique entre la moyenne semestrielle de l’EONIA et l’inflation en France mesurée par moyenne semestrielle ;
– l’inflation majorée d’un quart de point, sauf si l’écart entre le taux monétaire et l’inflation est supérieur à 0,25%.
Cette nouvelle formule comprend donc trois modifications importantes :
– la suppression de la référence au taux EURIBOR 3 mois ;
– le lissage des indices utilisés pour les taux monétaire et l’inflation sur 6 mois, ce qui devrait prévenir les hausses ou baisses brutales du taux ;
– la possible suspension de majoration de 0,25% de l’inflation, dans certaines situations particulières, qui devrait permettre d’éviter une divergence excessive entre les taux de marché et la rémunération de l’épargne.

Entrée en vigueur

Cet arrêté est entré en vigueur le 12 novembre 2016. Cependant, la nouvelle formule de calcul ne sera pas utilisée avant la révision du taux du livret A, soit en théorie en février 2017.
Néanmoins, le Gouverneur de la Banque de France avait également annoncé en juillet que le taux du livret A serait maintenu à 0,75% jusqu’en août 2017 ; le Gouvernement restant libre de fixer le taux de ce livret, s’il l’estime opportun.