Accueil > En savoir plus > Préparez votre plan de formation

Préparez votre plan de formation

Préparez votre plan de formation

​Cette année, la préparation du plan de formation est un véritable enjeu pour le responsable formation. En effet, avec la nouvelle loi publiée en mars 2014, de nombreux changements sont survenus, notamment la création du CPF (Compte Personnel de formation). Le responsable formation va désormais devoir œuvrer avec ces nouveaux dispositifs. ​​

Qu’est-ce qu’une logique de formation et comment formaliser votre plan de formation ?

 
 
Plusieurs logiques peuvent structurer une politique de formation. À titre d’exemple, on peut citer une logique de formation, une logique de compétences, une logique de résultat,  une logique client ou une logique implication du personnel. Si plusieurs de ces logiques peuvent se retrouver dans l’entreprise, il est conseillé au responsable formation d’adopter une logique principale afin de donner de la cohérence à ses pratiques. Elle doit être centrée sur l’action de formation. La politique de formation est exprimée en  termes de domaines de formation prioritaires ou d’actions de formation prioritaires. Cette logique conduit le responsable formation à faire une analyse des besoins de formation.
 
 
Une fois sa logique de formation établie, le responsable formation doit identifier trois catégories d’objectifs afin de formaliser son plan:
 
 
• les performances : il s’agit d’accompagner les salariés dans l’exercice de leurs activités, au niveau individuel et collectif ;
 
• les projets : il s’agit d’accompagner les changements dans l’entreprise, que ce soit des nouvelles activités, de nouvelles organisations ou des nouvelles techniques (ou nouveaux matériels) ;
 
• les parcours : il s’agit d’accompagner les salariés dans leur évolution au sein de l’entreprise que ce soit des nouveaux recrutés, des salariés en mobilité ou en évolution professionnelle.
 
 
 
Ce dernier point risque d’être primordial étant donné l’importance des formations certifiantes et diplômantes, même si pour le moment peu de formations du plan sont certifiantes. Le responsable formation aura donc à cœur de mettre en place des partenariats avec des écoles.
 

Quid de la réforme

Cette année, l’enjeu majeur des responsables formation sera de mobiliser tous ces nouveaux dispositifs afin de récupérer le 1% formation versé à leur OPCA. Ainsi, ils pourront optimiser leur plan de formation sans rallonge budgétaire.
 
L’accent devra également être mis sur la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). En effet, toutes les actions d’accompagnement pour préparer une VAE sont éligibles dans le cadre du CPF. D’ailleurs, certains financements ont déjà été acceptés.
 
Enfin, le responsable formation pourra, une fois toutes les listes de formations éligibles au CPF publiées, construire des catalogues CPF tout comme il le faisait pour le DIF.
 

De l’importance d’impliquer l’encadrement et les salariés dans le plan de formation 

Il existe au moins deux raisons importantes pour impliquer l’encadrement :
 
• la décision de formation implique une absence du salarié que le manager gérera d’autant mieux qu’il est partie prenante dans la décision de formation ;
 
• l’efficacité de la formation est conditionnée par l’utilisation effective des compétences  acquises en formation. À défaut, la déperdition peut être très rapide (par exemple, le salarié qui n’utilise jamais un outil informatique sur lequel il a été formé perd très vite ses connaissances). Et il est indispensable que le responsable formation veille à ce que le manager permette l’utilisation de la formation lors du retour sur la situation de travail.
 
L’implication ne se décrète pas. Il faut que le responsable formation soit en mesure d’aider l’encadrement à trouver un intérêt à s’impliquer dans les processus de formation pour que la participation à l’élaboration du plan soit efficace.
 
Pas plus que pour les managers, l’implication des salariés ne se décrète. Il importe avant tout pour le responsable formation de déterminer l’intérêt des salariés pour la formation. Avec cette nouvelle réforme, le salarié est d’autant plus partie prenante dans la décision de se former ou non et sur le choix de la formation. En effet, contrairement au DIF, le choix de la formation ne dépendra plus systématiquement d’une négociation entre le salarié et son employeur mais c’est le salarié, seul, qui pourra décider du contenu de celle-ci dès lors qu’elle se déroulera hors temps de travail, voire sur son temps de travail pour certaines formations.
 
Il peut impliquer plus facilement les salariés en clarifiant les motivations de la décision de formation et les conditions de sa réalisation : objectifs poursuivis, suites attendues de la formation, contenu, modalités de déroulement, etc. Enfin, il faut que le responsable formation puisse identifier les services ou les « plus » que la formation peut apporter au salarié.
 
A tout moment Demos peut vous accompagner dans l’élaboration et la mise en œuvre de votre plan de formation et vous aider à optimiser votre budget formation.