Accueil > En savoir plus > Sourcing : "J’ai été recruté sur les réseaux sociaux !"

Sourcing : "J’ai été recruté sur les réseaux sociaux !"

Sourcing : "J’ai été recruté sur les réseaux sociaux !"

​Après une dizaine d’années passées dans différents instituts d’études marketing, Thierry Moussu s’est converti au marketing digital et plus particulièrement au Social Media Marketing. Après une première expérience chez l’annonceur au sein du groupe Pierre & Vacances Center Parcs, il vient de rejoindre Direct Energie au poste de responsable de la relation digitale, en charge de la stratégie sur les médias sociaux et du Social CRM. "Social Media Addict", il a trouvé plusieurs emplois grâce aux réseaux sociaux. Il nous livre ici quelques conseils pour bien utiliser les réseaux sociaux professionnels dans le cadre d’une recherche d’emploi. ​​​

Quelles sont les « bonnes pratiques » quand on veut utiliser les réseaux sociaux dans sa recherche d’emploi ?

Tout d'abord, il faut que l'image renvoyée par les réseaux sociaux soit à la fois irréprochable (pas de photos "compromettantes", jamais d'insultes - on a le droit d’exprimer son désaccord mais rien ne justifie d'insulter qui que ce soit) et la plus professionnelle possible (particulièrement sur les réseaux "ouverts" comme Twitter ou Instagram où l’on peut suivre une personne sans qu’elle vous suive en retour), même si on peut de temps en temps parler de ses passions ! 
Au début, il faut choisir le ou les réseaux sur lesquels on souhaite aller, sans obligatoirement être sur tous : mieux vaut privilégier un ou deux réseaux sur lesquels on sera régulièrement actifs qu'une dizaine sur lesquels la plupart des profils seront quasiment laissés à l’abandon.
Il faut également définir une "ligne éditoriale", qui bien souvent correspond à :
• ses compétences ou domaines de prédilection (pour se positionner comme un expert) ;
• des domaines émergents ou vers lesquels on souhaite évoluer (pour ma part la transformation digitale ou l'Internet des objets). 
Ensuite, il faut s'abonner / suivre (en priorité mais pas que) les personnes qui sont dans le même domaine professionnel que le vôtre, puis partager et converser sur les différents réseaux sur lesquels on est présent. Des outils existent et permettent de partager une information / un billet de blog sur plusieurs réseaux en même temps, et également de programmer ces partages : pratique pour ne pas spammer ses followers avec une série de posts en quelques secondes / minutes ! J'utilise actuellement Buffer pour partager ma veille et mes coups de cœur sur Twitter et LinkedIn : c'est gratuit et très facile à utiliser.
Concernant Linkedin, j’y cherche systématiquement les personnes que je rencontre, et je leur envoie une invitation à se connecter dans les heures qui suivent notre rencontre. Très peu refusent, et cela me permet de faire régulièrement grossir mon réseau quasiment sans effort.

Quelles sont les inconvénients et les avantages des réseaux sociaux tels que Viadeo, LinkedIn, Twitter et Facebook ?

Il y a beaucoup plus d'avantages que d’inconvénients. 
Construire et entretenir un réseau professionnel demande un temps conséquent, qu'il faut bien trouver. Je réponds ainsi systématiquement à toute sollicitation (cohérente) sur l'ensemble des réseaux sur lesquels je suis présent : c'est une sorte de contrainte que je me suis fixée mais c'est aussi une opportunité de nouer contact avec des personnes qui (je l'espère) me répondront le jour où je les solliciterai à mon tour !
Concernant cette gestion du temps, j'éprouvais des difficultés à entretenir régulièrement des relations à la fois sur LinkedIn et sur Viadeo, par manque de temps justement. J'ai donc récemment supprimé mon compte Viadeo (selon la règle "je préfère ne pas être présent sur un réseau qu'y avoir un profil amorphe").
Quant aux opportunités, elles sont multiples, la principale d’entre elles étant de pouvoir nouer des relations "à distance" avec des dizaines voire des centaines de personnes, puis de les rencontrer "dans la vraie vie"  lorsque l’occasion se présente. Je ne compte plus les relations professionnelles que j’ai initiées sur les réseaux sociaux qui sont devenus par la suite des ami(e)s, des collègues, des fournisseurs ou des clients !
Pour finir, je ne considère pas Facebook comme un réseau intéressant ou utile pour trouver un emploi ou un collaborateur, car pour moi il relève plus du domaine privé.
 

Comment augmenter sa visibilité sur les réseaux sociaux ?

Le premier conseil est d’avoir une "bio" qui mette clairement en avant vos domaines de compétences, en utilisant les bons mots-clés ou hashtags, c’est-à-dire ceux qui sont souvent cherchés par votre communauté. Pour les connaitre, il suffit de regarder les hashtags utilisés par vos pairs dans leurs publications et dans leurs bios.
Un autre bon moyen est d’assister à des conférences professionnelles et de "live-tweeter" les interventions. Il y a aujourd’hui systématiquement des dizaines / des centaines de personnes qui le font ou qui suivent ces live-tweets. Si vos tweets sont pertinents, vous serez retweeté par certains et suivis par d’autres ! Cette action augmentera votre visibilité et votre popularité auprès des professionnels de votre secteur.
Enfin, répondre régulièrement à des interviews (ou les solliciter éventuellement) sur des blogs ou des sites ayant une bonne visibilité. Cela permet à la fois de mettre en avant son expertise, mais aussi de gagner en visibilité via les partages de ces interviews sur les principaux réseaux sociaux. 

Avez-vous eu plus de retours sur vos candidatures via les réseaux que via le processus traditionnel ?

Clairement oui ! Il est par exemple plus facile d’émerger via un tweet bien senti ou un message LinkedIn que via une candidature, qu’elle soit spontanée ou répondant à une annonce, d’autant plus si comme moi vous avez un profil atypique, qui ne rentre pas a priori dans les critères fixés pour le poste pour lequel vous candidatez. Mais je ne cache pas que c’est un processus de longue haleine, il faut d’abord assoir son expertise et avoir un réseau d’une taille suffisante pour être "pris au sérieux" lors d’approches via les réseaux sociaux.

Le contact avec les recruteurs est-il plus simple sur les réseaux sociaux ?

Je trouve que oui, particulièrement avec les fondateurs / dirigeants des cabinets de recrutement spécialisés ou les responsables de branche dans les grands cabinets, plutôt qu’avec les chargés de recrutement qui ne sont pas - à mon avis - assez visibles / actifs sur les réseaux sociaux (et particulièrement sur Twitter et LinkedIn) : je vois très souvent des chargés de recrutement (ou des DRH en entreprise) qui ont moins de 100/150 contacts sur LinkedIn quand j’en ai plus de 2500…
L’autre avantage des réseaux sociaux, c’est qu’on peut aussi entrer en contact direct avec des directeurs de département ou des dirigeants, qui ne travaillent pas directement aux Ressources Humaines mais qui penseront peut-être à vous le jour où ils auront un poste à pourvoir qui correspondra à vos compétences (cf. ci-dessous) !

Pouvez-vous nous raconter votre expérience personnelle ?

J’ai "trouvé " trois de mes cinq derniers postes via Twitter ou LinkedIn​ (et les deux autres via mon réseau pro). En 2011, j’ai vu passer un tweet d’un des fondateurs de Linkfluence qui disait qu’il y avait des postes à pourvoir. Je connaissais déjà l’entreprise mais ne cherchais pas spécialement un nouveau job à ce moment-là. Sans ce tweet, je n’aurais jamais su que Linkfluence recrutait ! Concernant Pierre et Vacances Center Parcs, c’est via Twitter que j’ai attiré en 2013 l’attention du futur Directeur Marketing du groupe, qui m’a recruté courant 2014. Et c’est via LinkedIn que j’ai envoyé un message à un de mes contacts qui venait d’être nommé quelques mois auparavant Chief Digital Officer de Direct Energie que je vais bientôt rejoindre, en lui proposant mes services "au cas où". Il n’y avait pas encore de poste ouvert mais cette personne était en train de réfléchir à l’organisation future de son département. On s’est rencontré et on a construit mon poste ensemble !