Questions fréquentes

Si vous ne trouvez pas la réponse à votre question, appelez-nous au 09 88 66 10 00.

FAQ

Nos stages sont volontairement limités à 12 participants pour permettre un travail efficace et favoriser les échanges d'expérience.

10 jours avant le début de votre stage, vous recevez votre convocation précisant le titre du stage, l'adresse du centre de formation ainsi qu'un plan d'accès. Les convocations sont adressées aux stagiaires avec mention du Responsable Formation.

Les stages se déroulent en règle générale de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30. Les horaires du dernier jour sont adaptés en fonction des horaires des trains ou avions des différents stagiaires.

Pour vous simplifier la réservation d’hôtel, Demos a sélectionné un partenaire capable de satisfaire vos exigences ! Tout en respectant votre budget, il trouvera toujours un hôtel situé dans la zone géographique de votre choix et correspondant à vos attentes en terme de confort.

A la fin du stage, le participant reçoit nominativement une attestation descriptive de formation (codifiée par la profession et dont le contenu a été négocié avec la Délégation à la Formation Professionnelle) certifiée conforme par Demos. Une attestation de présence est envoyée à votre service Formation.

Demos établit avec votre entreprise une convention de formation Professionnelle.
Pour permettre une prise en charge de la formation par votre Organisme Paritaire Collecteur Agrée (OPCA), adressez-lui la facture, la convention de formation, le programme de formation ainsi que l'attestation de présence délivrée par Demos.

C'est un outil de gestion de carrière, d'orientation ou de réorientation professionnelle.
C'est l'occasion pour vous de faire le point sur votre parcours, vos acquis et de vous poser des questions, avec l'aide d'un spécialiste, sur la suite à donner à votre carrière.

Un bilan de compétences sert :

  • à avoir une vision objective de vos compétences sur le marché du travail
  • à élaborer une stratégie professionnelle
  • à accompagner une démarche de mobilité interne ou externe
  • à définir un plan de formation

Le bilan de compétences peut vous amener à poursuivre votre carrière dans la même voie ou vous conduire à la réorienter. Il peut aider à construire un plan de formation adapté à un projet précis. Il peut accompagner une démarche de validation des acquis de l'expérience (VAE). 

Le bilan de compétences est ouvert à tous les salariés : ouvriers, techniciens, employés, cadres sans condition d'âge, de niveau scolaire ou de statut. Pour en bénéficier, vous devez justifier de cinq années d'expérience professionnelle, dont douze mois d'ancienneté dans votre entreprise actuelle. 

Basé sur le volontariat du salarié, le bilan de compétences peut être réalisé dans le cadre d’un congé spécifique ou du plan de formation de l’entreprise.

Le congé de bilan de compétences
Le salarié, peut demander une autorisation d'absence à son employeur pour réaliser un bilan de compétences. La demande écrite est transmise à l'employeur au plus tard 60 jours avant le début du bilan de compétences. Dans les 30 jours suivant la réception de la demande, l'employeur doit faire connaître par écrit à l'intéressé sa réponse. Il a la possibilité de reporter l’autorisation d’absence – de six mois maximum – pour des raisons de service. Les dépenses engagées sont prises en charge par l’OPACIF dont dépend l’entreprise. Un salarié ayant déjà bénéficié d’une autorisation d’absence pour effectuer un bilan de compétences ne peut renouveler une telle demande avant l’expiration d’un délai de cinq ans, sauf s’il a changé d’employeur. 

Le plan de formation de l'entreprise
Inscrit dans le cadre du plan de formation, le bilan de compétences ne peut être réalisé qu'avec le consentement du salarié. Celui-ci dispose d’un délai de dix jours pour prendre une décision. La mise en œuvre du bilan de compétences fait l'objet d'une convention tripartite signée par l'employeur, le salarié et l'organisme prestataire de bilan de compétences. Les dépenses engagées sont prises en charge sur le budget de formation de l’employeur.

Vous êtes salarié du secteur privé : prenez contact avec votre employeur pour savoir si votre projet peut s’inscrire dans le plan de formation de l’entreprise. Ou prenez contact avec l’organisme paritaire du CIF. Dans ce cas vous avez le choix de faire ce bilan de compétences sur votre temps de travail en demandant une autorisation d’absence à votre employeur, ou en dehors de votre temps de travail et sans participation de votre employeur.

Vous êtes salarié du secteur public : prenez contact avec le service formation du Ministère dont vous dépendez.

Vous êtes demandeur d’emploi cadre : prenez contact avec l’APEC

Vous êtes demandeur d’emploi non cadre : prenez contact avec le Pôle Emploi

Les deux possibilités existent. Si vous optez pour un bilan de compétences en dehors du temps de travail financé par un OPACIF, l'autorisation de l'employeur n'est pas nécessaire. Vous pouvez le faire sur votre temps personnel sans en informer votre employeur. La démarche est confidentielle. 

A l'organisme collecteur du congé individuel de formation de votre entreprise, qui vous remettra une liste de centres de bilan de compétences agréés. 

Vous effectuez votre démarche dans le cadre de votre temps de travail :
Une demande d'autorisation d'absence doit parvenir à votre employeur 60 jours au moins avant la date prévue pour le début du bilan de compétences.
L'employeur dispose d'un délai de 30 jours pour vous communiquer sa réponse
Vous devez adresser une demande de prise en charge des dépenses liées au Congé bilan de compétences avec l'autorisation d'absence à l'organisme paritaire habilité à financer votre bilan de compétences (c'est à dire l'organisme auprès duquel votre employeur verse les contributions destinées à financer les congés de formation).
Une commission paritaire examine l'ensemble des demandes de prise en charge selon un calendrier qui vous sera communiqué.
La commission vous donne son accord pour une prise en charge en fonction des disponibilités financières de votre organisme paritaire.

Vous effectuez votre démarche hors du temps de travail :
Vous devez adresser votre demande à l'organisme paritaire agréé au titre du CIF qui peut assurer totalement ou partiellement la prise en charge de votre demande.
Une commission paritaire examine l'ensemble des demandes de prise en charge selon un calendrier qui vous sera communiqué.
La commission vous donne son accord pour une prise en charge en fonction des disponibilités financières de chaque organisme paritaire et de la mise en œuvre des priorités et des critères qu'il s'est lui même fixés.