Management d'équipe

Comment gérer l’impact du changement sur l’équilibre des salariés ?

Après avoir étudié le changement impactant l’entreprise, notre expert en formation management d’équipe nous propose d’aborder ce point sous l’angle des salariés. La vie des personnes, comme celle des organisations, est constituée de moments successifs d’équilibre et de déséquilibre. Tout ce qui constitue nos habitudes au quotidien est un important facteur d’équilibre.

Découvrir aussi :

RH

La différence entre entretien professionnel et entretien annuel

Banque Assurance

Revirement de jurisprudence : les crédits d’impôt de source étrangère désormais imputables sur l’ensemble de l’IS

Informatique

Bénéficiez de tarifs préférentiels sur vos formations informatiques

Une formation management d’équipe pour découvrir nos automatismes face au changement

Notre expert en formation management d’équipe nous explique que, pour faciliter l’activité, nous nous appuyons sur des « automatismes » construits au fur et à mesure de l’exercice de nos activités :

• Les repères : ce sont les points fixes (lieux de travail, du logement, les transports habituels)
• Les routines : chacune de nos activités a été optimisée, « automatisée », pour soulager la charge de travail et nous permettre d’accomplir souvent plusieurs tâches à la fois
• Les relations : le réseau familial, les collègues de travail, les amis…constituent un autre pilier structurant notre existence.

Dans les moments d’équilibre relatifs, les repères sont bien identifiés, les « routines » maîtrisées, les relations bien établies. Dans les moments de forts déséquilibres, les repères, les relations, les routines sont à reconstruire. Au cours d’une formation management d’équipe, ces points sont l’objet d’une attention toute particulière.

Les repères se situent aussi bien dans l’espace que dans le temps. Dans l’espace ce sont les lieux familiers, des circuits habituels. Dans le temps, ce sont des rythmes, des marquages temporels. Il suffit de changer le contexte de l’activité pour percevoir l’importance des repères. En entreprise, dans le cadre d’un changement important, il en est de même. Il faut du temps pour reconstruire ses repères. Tant que cela n’est pas fait, le travail sera ralenti, la fatigue et le stress plus important.

Les routines mentales, source d’équilibre, confrontées au changement

Les routines mentales constituent une autre forme d’automatisme. En effet, ce sont des « programmes » de traitement de l’information que le cerveau a construit, enregistré au fur et à mesure de la répétition d’une même activité. Comme nous le précise notre expert en formation management d’équipe, les routines mentales constituent ce que l’on nomme l’expérience. Ces routines sont essentielles à l’activité humaine. Elles déchargent le cerveau de tâches répétitives et le libère pour traiter et résoudre des problèmes inhabituels et/ou complexes. Lors d’un changement de l’activité, ou de la façon de l’exercer, ces routines ne sont plus adaptées…il faut donc les reconstruire ! Cela demande des efforts, du temps, et génère de l’angoisse. La résistance au changement est donc une réaction de défense normale, qu’il faut anticiper ! Lors d’une formation management d’équipe, ce point de la résistance au changement est abordé en profondeur car il est fondamental.

Enfin, les informations échangées au travers des réseaux interpersonnels sont essentielles au bon fonctionnement de l’entreprise. C’est grâce à ces flux que :

• S’échangent les bonnes pratiques
• Se forment sur le tas les salariés (les nouveaux sont « pris en main » par les salariés expérimentés)
• S’échangent des données clés sur les dysfonctionnements entre services

Lors de changements importants, ces réseaux sont fortement perturbés ; ils doivent se reconstruire avec le vocabulaire spécifique (codes) qui les accompagne. Les nouvelles technologies de l’information peuvent être des facilitateurs dans ce contexte : intranet d’entreprise, réseau social d’entreprise,…

Notre expert en formation management d’équipe est très clair sur ce point : le changement doit être accompagné pour porter ses fruits. Nous verrons prochainement comment gérer son impact sur l’activité des salariés.