Développement personnel

Comment gérer son stress au travail ? 8 conseils pour vous guider efficacement !

L’impression de se noyer dans un verre d’eau, la sensation d’être dépassé.e sur tous les fronts, le ventre qui se tord et les larmes d’épuisement et de colère qui menacent de faire surface lorsqu’on étouffe sous les demandes et les responsabilités, l’angoisse en embuscade qui finit par se déverser, incontrôlable, sur soi, sur les collègues et même sur la plante du bureau qui n’avait pourtant rien demandé à personne ! Cela vous semble familier ? Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces situations, bravo ! Vous êtes soit expert.e en self-control et gestion du stress, soit une licorne (et encore, même les licornes n’échappent pas au stress). Pour les autres, rassurez-vous ! Il existe des stratégies efficaces pour gérer le stress au travail. Un grand nombre de facteurs dans la vie professionnelle et personnelle favorise des situations de stress. Les détecter pour mettre en place les solutions adéquates pour endiguer la montée en puissance du stress chronique est essentiel pour préserver une vie saine. Tour d’horizon en 8 conseils pour gérer le stress au travail !

Découvrir aussi :

CPF

FAQ : Accord de gestion directe du Compte Personnel de Formation

Communication

Formation assistante : Gérer ses émotions ou Comment passer du « moi personnel » au « moi professionnel »

Management d'équipe

Formation management d’équipe : L’exemple de Valtus Transition

1- Gérez votre temps

Lieu commun mais ô combien réel ! L’une des principales sources de stress au travail est la pression exacerbée sur les délais et la surcharge de travail. Bien gérer son temps c’est savoir identifier ses priorités et planifier ses journées. Pour cela, les outils de gestion du temps – listes de tâches, calendriers et autres rappels – sont des alliés à ne pas négliger. On passe à un niveau supérieur en termes d’efficacité en apprenant à dire non quand il est légitime de le faire et en déléguant des tâches, lorsque cela est possible.

2- Accordez-vous des temps de pause

On vous voit, les personnes qui ne s’arrêtent jamais, la tête toujours dans le guidon à la limite de l’apnée ! Pourtant, prendre des pauses régulières dans la journée peut aider à réduire son stress au travail. Sortez de votre bureau, marchez, respirez profondément et déconnectez-vous quelques minutes. Préparez-vous une bonne boisson chaude et partagez-la avec des collègues pour un moment d’échange informel. Ce sont ces pauses qui vous permettront de recharger les batteries mentales et de revenir au travail plus concentré.e.

3- Sachez communiquer et mettre en mot vos maux

Qui dit monde du travail dit relations interpersonnelles. Qui dit relations interpersonnelles dit modes de communication et parfois risques de malentendus et de conflit au travail. À nouveau une source de stress au travail majeur (que l’on ramène sans doute à la maison et vice versa). Améliorez votre communication et assurez-vous de comprendre et d’être compris.e : questionnement, écoute active, reformulations, feed-back constructifs et diplomatie sont les mots d’ordre ! Les relations apaisées représentent du stress en moins et un gain de temps et d’efficacité.

Par ailleurs, les interactions sociales et un entourage positif sont un combo gagnant pour diminuer son stress. S’isoler – parce que l’on se sent nul.le ou incompris.e, ou parce que l’on ne prend plus le temps – est néfaste pour la santé. Le stress s’en nourrit et laisse de moins en moins d’espace à la réflexion et l’introspection. N’hésitez pas à vous confier à des amis, des collègues de confiance ou à un professionnel de la santé mentale si nécessaire. Le soutien social peut jouer un rôle crucial dans la diminution du stress.

4- Anticipez les attentes et les objectifs

Personne n’envisagerait l’ascension de l’Everest ou de s’attaquer au GR20 sans préparation. Pourquoi se mettre délibérément en situation de stress (et d’échec) ?
Définir des objectifs atteignables et formaliser clairement lorsque les attentes que l’on vous a formulées ne vous semblent pas réalisables ne sont pas des signes de faiblesse ou de mollesse. Au contraire, c’est faire preuve de lucidité et de sagesse. Comprendre que la perfection n’est pas un objectif en soi et accepter que des erreurs peuvent être commises relève d’une attitude saine de résilience. Apprenez à reconnaître vos limites et à demander de l’aide lorsque vous en avez besoin. Cela sera bénéfique pour tout le monde.

5- Gérez votre charge de travail

Se sentir constamment débordé.e n’est pas une situation normale (quoique, dans certaines entreprises c’est une norme, passons). Il est important d’en parler à son supérieur hiérarchique. Le problème ne vient pas nécessairement de la personne débordée. La distribution des tâches de manière équilibrée au sein d’une équipe, la définition des priorités, l’embauche de collaborateurs ou encore l’attribution de ressources supplémentaires participent à une meilleure gestion de la charge de travail.

6- Apprenez à reconnaître les signes de stress au travail

Votre corps vous parle, il vous adresse des signaux, ne les ignorez pas ! Les signes de stress les plus courants ont l’avantage d’être facilement détectable : fatigue, irritabilité, perte de confiance en soi, troubles du sommeil, maux de tête constants et répétitifs, douleurs au ventre lorsqu’il s’agit d’aller au travail, etc. Lorsque vous identifiez plusieurs de ces signes, n’hésitez pas à prendre des mesures immédiatement, plutôt que de laisser les symptômes s’accumuler et aggraver votre état jusqu’au burn-out (oui, on y revient encore à cet état tristement en vogue ces dernières années).

7- Pratiquez des activités de détente et relaxation

Participez à des activités qui vous enseigneront des techniques de respiration profonde, la méditation, le yoga ou la pleine conscience. Ces sont des pratiques qui facilitent l’apaisement et la sérénité. Elles peuvent évidemment vous aider à garder votre calme et votre concentration, même face à des situations extrêmes et stressantes.

8- Formez-vous à la gestion du stress et au développement personnel

Vous nous voyez certainement venir, mais oui ! De nombreux organismes de formation, comme Demos, proposent des programmes en gestion du stress. Se former permet également de consacrer du temps pour soi. Les formations à la gestion du stress et au développement personnel vous permettront d’acquérir des techniques et des outils précieux qui vous serviront durablement dans votre vie professionnelle et privée.

> Faites un tour sur nos formations en gestion du stress !

S’adapter est le maître mot ! Plus l’on est outillé sur la manière de détecter puis gérer une situation de stress anormale, mieux l’on s’adapte et progresse dans un environnement serein.