Digital

Formation présentielle : cap sur la digitalisation

​Le digital n’est pas réservé aux formations e-learning. En formation présentielle, c’est un outil capital au service des pédagogies actives. Le digital permet de maximiser l’impact de la formation avant, pendant et après le présentiel selon Emmanuelle Rohou, consultante à la direction Learning Solutions de Demos.

Découvrir aussi :

Management de projet

Le journal comme outil d’investigation de sa pratique professionnelle appliqué au management de projet (3ème partie)

Assistante

Acquérir une discipline de travail pour gagner du temps

Commercial

Chez Quiksilver les vendeurs ont le spirit

​​Quel rôle joue le digital dans la phase de la préparation à la formation présentielle ?

 
« Avant la formation, le digital permet de proposer aux participants des activités pour se préparer : s’évaluer sur ses savoirs, prendre connaissance de contenus de base, communiquer des questions à l’intention du formateur… Le temps de la formation présentielle peut alors être davantage dédié aux échanges et à l’expérimentation ».  
 

Qu’apporte le digital à la structuration du contenu délivré lors de la formation ?

 
« Pendant la formation présentielle, le formateur a pour mission de structurer les contenus pour faciliter les apprentissages. Plutôt que de délivrer les savoirs de manière descendante, il peut demander aux participants de collecter certaines informations grâce à un ordinateur ou une tablette (ainsi qu’une bonne connexion internet). Le fait de mettre en mouvement les participants les rend davantage acteurs de la formation ».  
 

Quelles sont les méthodes d’animation en formation qui font appel au digital ?

 
« La seconde mission phare du formateur pendant la formation présentielle est d’animer le groupe en créant un climat d’écoute et de bienveillance. Un grand nombre d’activités d’activation du groupe peuvent s’appuyer sur le digital : poser des questions sur un mur de tweets projetés plutôt que sur des Post-it, utiliser un système de vote en ligne via des tablettes pour tester les connaissances de manière dynamique, créer un site internet temporaire pour présenter les travaux réalisés en petits groupes…».
 

Pourquoi est-il si important d’introduire le digital en formation présentielle ?

 
« La majorité des participants utilisent dans leur quotidien professionnel un ordinateur, une tablette et/ou un smartphone. La formation présentielle doit s’adapter aux nouvelles façons de travailler pour capter l’intérêt des participants et susciter leur participation active. Pour ceux qui ne sont pas encore aguerris à l’usage de ces outils, la formation représente justement l’opportunité de développer leurs compétences digitales ».
 

Est-il parfois nécessaire de dépasser certains freins ?

 
« Pour que le digital dynamise une formation, il ne faut pas que le temps de manipulation technique, dédié au téléchargement d’applications par exemple, soit chronophage. Il est préférable que l’organisme de formation propose des outils digitaux prêts à l’emploi. Les participants qui n’ont pas l’habitude de manipuler ce type d’appareil seront pour leur part rassurés par un travail en binôme. Le digital renforce l’entraide entre les participants pendant, mais aussi après la formation ».
 

Comment peuvent se poursuivre les échanges après la formation grâce au digital ?

 
« Les réseaux sociaux ou une plateforme dédiée permettent de transformer un groupe d’apprenants, constitué pour seulement quelques journées, en une communauté d’apprenants qui interagit pendant plusieurs semaines. Grâce aux outils digitaux, les participants peuvent continuer à échanger et se donner des feedbacks sur leurs projets. Le formateur assure une présence pour animer les échanges, mais ce sont les participants qui jouent le rôle de référents les uns pour les autres ».