Informatique

Imprimantes 3D : la révolution est en marche !

L’impression 3D, une véritable révolution ? Pour Benjamin Faraggi, fondateur de Wcom, cabinet de veille sur les technologies 3D, la réponse est évidemment oui. Ses réponses à nos questions.

Découvrir aussi :

Management de projet

Assurer la satisfaction client au travers d’une gestion irréprochable des exigences

Commercial

Qu’est-ce que l’e-commerce ?

Responsable formation

Attirer et fidéliser les talents grâce au compagnonnage digital

En quoi consiste exactement l’impression 3D ?

L’impression 3D est un dispositif qui a pour but de créer et de recréer divers objets en fonction de modèles prédéfinis, ou en les modélisant de toutes pièces à l’aide de logiciels prévus à cet effet.

Si plusieurs technologies d’impression existent aujourd’hui – des solutions les plus perfectionnées aux moins onéreuses -, le principe reste identique pour toutes : l’imprimante fait fondre un matériau ou au contraire solidifie de la matière liquide, et enclenche un processus additif superposant toutes les couches nécessaires à la fabrication. Dans le cas d’objets très complexes, le nombre de couches peut se compter par dizaines.

Quels sont les publics qui peuvent s’intéresser à l’impression 3D ?

A mon sens, son évolution va se concentrer autour de trois axes majeurs.

■ Le« personal manufacturing » ou « home fabrication », d’une part, grâce à de petites imprimantes 3D, accessibles en termes de coûts, qui vont toucher un public de plus en plus large.

■ Le prototypage rapide, ce type d’impression intéressera les analyses sur les produits innovants et le déploiement de pièce unique. On constate en effet sur le marché des cycles de vie de plus en plus courts, on a besoin d’innovations et de design rapides. L’impression 3D représente un vecteur permettant aux entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes, de faire preuve de plus de rapidité qu’auparavant dans le cycle de développement de leurs produits.

■ Le « digital manufacturing », l’impression 3D apportera des solutions et des outils de fabrication de pièces à la demande au secteur du « manufacturing industriel ». La fabrication additive se substitue aux procédés conventionnels, ce qui permet aux industriels de concevoir les produits de petites séries dans le cadre leurs chaînes de fabrication.

L’impression 3D est donc une véritable innovation ?

L’impression 3D n’est pas une simple innovation au service d’un marché existant : elle constitue en réalité une technologie de rupture qui pourrait tout simplement chambouler l’économie telle que nous la connaissons actuellement, tout autant que nos habitudes de consommation.

En quoi représente-t-elle une « technologie de rupture » ?

L’une des caractéristiques d’une technologie de rupture, c’est souvent qu’on ne la voit pas arriver, ou qu’on en sous-estime la portée. L’impression 3D a tout de ce genre d’innovation. La circulation extrêmement rapide de l’information permet aujourd’hui d’entrevoir les nombreux domaines d’applications de l’impression 3D.

Avec ce mode de fabrication, tout un écosystème de sous-traitants peut se trouver impacté. Cela pourrait conduire à un vrai changement de paradigme dans l’industrie. La fabrication à la demande rompt en effet totalement avec le principe d’économies d’échelle, de grandes séries et d’investissements de masse, qui se situe au fondement de la pensée industrielle.

Théoriquement, il n’y aurait donc plus de droits de douane, plus de transport de marchandises, plus d’entrepôts de stockage, ni même de magasins physiques.

On peut donc parler de véritable révolution, au même titre que l’imprimerie ou qu’internet, beaucoup plus récemment. Ni plus ni moins.

Benjamin Faraggi anime le séminaire impression 3D qui se propose de répondre aux questions suivantes :

• Quels changements pour l’économie ?
• Quels changements pour la société ?
• Quels secteurs d’activités sont concernés ?
• Quels changements pour le consommateur ?
• Quelles stratégies adopter dans le cadre de cette mutation ?
• Quelles dépendances face aux aspects juridiques ?
• Quels impacts pour les processus et procédures métier ?
• Quelles fonctionnalités seront opérationnelles et dans quels délais ?
• Quelles applications utilisées pour déployer cette démarche ?
• Quelles technologies et quels moyens pour implémenter les outils ?

Inscrivez-vous sans attendre, les places sont limitées !

Vous souhaitez anticiper les révolutions de demain et maîtriser la technique ? Découvrez également les formations CAO et informatique proposées par Demos.