Certification

La certification pour les informaticiens : pour ou contre ?

Pour obtenir une certification en informatique, il est nécessaire de passer et réussir un ou plusieurs tests en condition d’examen dans un centre agréé Prometric, Vue... Les principaux organismes de formations informatiques sont aussi centres de tests Vue, Prometric...

Découvrir aussi :

CPF

Bascule du DIF au CPF : êtes-vous bien au point ?

Banque Assurance

Formation banque : la fin de la loi Scellier

Responsable formation

L’action de formation : toujours bien vivante !

A quoi correspond la certification en informatique ?

Ces tests et les parcours de certification associés sont conçus par les éditeurs de logiciels et constructeurs informatiques (Microsoft, Oracle, HP, Cisco…) ou des organisations telles que le Linux Professional Institute (LPI). Le but est de permettre aux entreprises de s’assurer que leurs collaborateurs ont acquis les compétences adaptées pour mettre en œuvre dans les meilleures conditions, les fonctionnalités des logiciels ou solutions informatiques qu’elles ont acquises, et qui correspondent bien souvent à des budgets considérables.
Le dispositif de certification est à la hauteur des enjeux que représentent les achats de solutions informatiques et les projets de mise en œuvre correspondants.

Que pensent les informaticiens de la certification ?

Les informaticiens expérimentés considèrent la certification comme une reconnaissance du travail accompli pour maîtriser l’ensemble des fonctionnalités d’une technologie dans sa dernière version.
Ils trouvent généralement de la satisfaction à rester à jour dans leurs domaines de compétence et obtenir un certificat, c’est une preuve de leur connaissance des produits qu’ils utilisent, y compris dans ses dernières versions.
Détenir des certifications à jour dans ses domaines de compétences, c’est aussi répondre à un critère de recrutement, complémentaire de l’expérience et couramment attendu par les entreprises ou les chefs de projets.

Par exemple, pour un administrateur, détenir une certification, permet de prouver que l’on sait utiliser correctement la technologie dans la version attendue, tant du côté architecture que dans les bonnes pratiques d’administration. La certification permet également de s’assurer qu’un administrateur connait parfaitement les différents modules et les modes de licence d’un produit, car un administrateur expérimenté, même avec 7 ans d’expérience, ne sait pas toujours utiliser les innovations car il n’a pas forcement évolué avec le produit. En général, même si on maintient son environnent à jour, on garde ses habitudes d’administration et on ne tire pas parti de tous les avantages que peuvent offrir les évolutions d’un produit, une certification à jour permet d’être sûr que l’on sait exploiter toutes les fonctionnalités d’un produit, et pas seulement celles sur lesquels on a déjà travaillé.

Autre exemple, pour un développeur même confirmé, il peut tirer plusieurs bénéfices de la préparation d’une certification technique :
– vérifier l’état de ses connaissances et s’assurer de sa bonne compréhension des technologies,
– prendre le temps d’approfondir certains sujets,
– faire le tour de l’ensemble des fonctionnalités, même de celles qu’il n’utilise pas au quotidien, et être ainsi au fait des possibilités,
– pour un développeur débutant, bénéficier d’un cadre précis pour travailler ses connaissances,
– obtenir une validation officielle de ses connaissances techniques.

Attention, la certification démontre la connaissance des fonctionnalités d’un produit et non pas des compétences.

Comment se préparer efficacement pour réussir les tests de certification ?

L’obtention de la certification n’est pas une fin en soi. Ce qui importe, est bien l’ensemble des compétences et connaissances acquises pour un métier et un ensemble de solutions informatiques dans la version appropriée. La démarche la plus classique et aussi la plus optimale est logiquement de s’inscrire dans un organisme de formation informatique pour suivre les formations préconisées pour la préparation des examens ou tests de certification. Cette formation, comme toute autre doit idéalement, être accompagnée par une mise en œuvre réelle dans un projet, favorisant ainsi l’acquisition d’expérience et de réelles compétences.

Merci d’avance pour vos réactions à ce billet, pour ou contre la certification des informaticiens.
Dans un prochain billet, les avantages de la certification des informaticiens pour leurs managers et chefs de projets.