Achats

La professionnalisation des achats

A l’heure où les achats gagnent leurs lettres de noblesse dans le secteur public, la fonction se professionnalise sur l’acte technique d’achat. Secteur privé/secteur public, y-a-t-il une réelle différence dans la professionnalisation des achats ? 

Découvrir aussi :

RH

Le Bilan de Compétences, un outil d’orientation et de gestion de sa carrière

Management de projet

Le journal comme outil d’investigation de sa pratique professionnelle appliqué au management de projet (2ème partie)

Commercial

Les attitudes gagnantes en négociation

Quels sont les enjeux de la professionnalisation des achats dans le secteur public ?

Le secteur public doit maîtriser ses budgets. Hormis les grandes collectivités, déjà bien structurées par l’existence d’une direction Achats et de services spécialisés par domaine d’achat, les juristes et les agents administratifs gérant les marchés sont aujourd’hui peu formés aux achats. Les collectivités veulent désormais s’inspirer des bonnes pratiques du secteur privé. Le levier « achats » devient un axe majeur et stratégique du fonctionnement d’une collectivité, d’un établissement Hospitalier ou d’un service de l’Etat.
Pour autant, la compétence « achats » telle que la conçoit le secteur privé existe encore peu dans les organisations publiques. La plupart des acheteurs publics reste à former à la performance achats, précise notre experte en formation Achats. Négociation, analyse des marchés en amont, retour d’expérience sur l’exécution d’un marché sont des pratiques efficaces dans un processus achats.
Les formations qui étaient jusqu’alors proposées dans le secteur public étaient très orientées vers le Code des marchés publics. La maîtrise des budgets fait prendre un nouveau tournant au secteur public qui « outille » ses acheteurs sur ces pratiques. La négociation commence à entrer dans les mœurs des acheteurs publics. Ces derniers doivent aussi être de bons communicants capables de travailler aisément en transversal afin de définir au mieux les besoins.

Qu’en est-il de la professionnalisation des acheteurs privés ?

Depuis ces dix dernières années, les grandes entreprises ou grands groupes se sont beaucoup intéressés à la professionnalisation des acheteurs. Les problématiques relevées ont été les suivantes : comment segmenter ses achats ? Comment travailler sur un panel fournisseurs ? Comment négocier ? Comment acheter en low cost ? etc. Cette montée en compétences a concerné l’amont du processus achats jusqu’à la négociation du contrat. Aujourd’hui, les sociétés doivent faire face à des problématiques de pilotage et d’exécution des contrats, la finalité étant d’anticiper tout litige avec le fournisseur. Des filières nouvelles de managers de contrats ou de gestionnaires de contrats se créent.
Le besoin en formation achats est la préoccupation des entreprises soucieuses d’accroître leur performance et leur compétitive dans un contexte concurrentiel accru.
Dans les groupes internationaux, on poursuit la formation des acheteurs sur des problématiques plus spécifiques telle l’approche multiculturelle. L’acheteur doit négocier en anglais mais aussi « décrypter » le ou les comportements de ses interlocuteurs.

Les organisations publiques souhaitent utiliser le Code des marchés comme un levier de performance et non plus comme une simple contrainte réglementaire. Elles développent leur stratégie achats et se professionnalisent sur les techniques achats utilisées habituellement dans les entreprises privées.
Les pratiques des acheteurs publics et privés, hier si différentes, tendent aujourd’hui à se rapprocher, nous indique notre experte en formation Achats.