Responsable formation

Responsable formation : Le bilan de compétences

« Le bilan de compétences permet à un salarié de faire le point sur ses compétences, aptitudes et motivations et de définir un projet professionnel ou de formation. Réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise, selon des étapes bien précises, le bilan de compétences peut-être décidé par le responsable formation avec l'accord du salarié ou initié par le salarié lui-même ». Françoise Petit, spécialiste du bilan de compétences chez Demos, nous explique les 3 phases du bilan de compétences, les obligations légales et les avantages pour le responsable formation.

Découvrir aussi :

RH

Conjuguer développement individuel du salarié et projets collectifs de l’entreprise : est-ce vraiment possible ?

Gestion - Finance

Employeurs : vous pouvez transiger avec l’URSSAF !

Management d'équipe

Comment bien manager votre manager ?

Responsable formation : L’organisation du bilan de compétences

Le bilan de compétences s’organise en 3 phases :

•   La phase d’analyse : le salarié définit les objectifs qu’il souhaite atteindre et précise le cahier des charges ou le programme de son bilan. C’est également à ce moment que l’on confirme son engagement ;
•   La phase d’investigation : lors de cette phase, on analyse les motivations et les intérêts professionnels et personnels mais aussi les aptitudes et le potentiel d’évolution du salarié ;
•   La phase de synthèse : c’est la restitution de ce qui a été élaboré au cours du bilan. Le rapport de bilan est commenté, explicité et discuté.

La durée du bilan peut-être variable mais elle est au maximum de 24 heures.
 

Les obligations légales du responsable formation

Le bilan de compétences est un droit offert aux salariés, instauré par la loi du 31 décembre 1991, ayant au moins cinq ans d’expérience professionnelle et un an d’ancienneté dans l’entreprise. Le salarié doit faire sa demande par écrit au responsable formation, au plus tard 60 jours avant le début du bilan. L’entreprise par le biais du responsable formation ne peut refuser ce droit qu’une fois et devra accepter la demande suivant six mois après. Le bilan de compétences doit être effectué à l’extérieur de l’entreprise et ses résultats doivent être complètement confidentiels. Le salarié ne peut demander un autre bilan de compétences que cinq ans après le premier.

Le bilan de compétences peut être réalisé sur le temps de travail avec l’accord de l’employeur.  Celui-ci peut en assurer le financement dans le cadre du Plan de formation ou dans le cadre du DIF. Vous pouvez également demander un congé spécifique de bilan de compétences financé par l’OPACIF de l’employeur.  Le bilan peut également être réalisé en toute confidentialité en dehors du temps de travail.
 

Responsable formation : les avantages du bilan de compétences

Le rôle du responsable formation est d’accompagner le salarié en amont et parfois en aval du bilan de compétences. Mais quels sont les avantages du bilan de compétences pour le responsable formation ? Les avantages du bilan de compétences sont multiples. Mais il doit avant tout être considéré comme un outil de gestion des ressources humaines. Il a, en effet, un effet clarifiant : le salarié est ainsi conscient de ses compétences et a une vision plus réaliste de ses capacités et de ses lacunes et le responsable formation peut également avoir une bonne vision des compétences de ses salariés et établir une gestion prévisionnelle des compétences et des emplois. Le bilan de compétences précise donc pour le responsable formation les besoins en formation et lui facilite l’élaboration d’un plan de formation.  Enfin, le salarié revient remotivé, boosté et mieux dans sa peau, ce qui facilité donc la gestion pour le responsable formation.