Formation

Blended learning : la formation multimodale à destination des populations

Pour répondre aux besoins liés aux modifications d’organisation au travail en entreprise, la formation a pris le pli des nouvelles technologies. En associant e-learning et formation en présentiel, et donc en proposant un parfait équilibre entre le physique et le virtuel, le blended learning permet de délivrer une pédagogie adaptée à l’environnement de l’apprenant. Le e-learning n’a cessé de s’enrichir car il a su tirer parti des aspects digitaux de la formation telle que nous la connaissions auparavant. Apprendre à distance, grâce à de nouveaux supports, a même été, un temps, voué à supplanter la formation classique (celle des salles de formation en entreprises). Or aujourd’hui, il existe une multitude de champs de possibilités collectives et digitales comme les web conférences ou les classes virtuelles, à intégrer dans la notion de e-learning et qui s’offre au responsable formation. Olivier Ferhat, directeur général du pôle « formation à distance » du groupe Demos, nous présente cette nouvelle modalité.

Découvrir aussi :

Informatique

Des projets pas comme les autres !

Certification

Développeur Windows Applications

RH

SIRH : la face cachée de la digitalisation RH

La formation multimodale

Le blended learning offre, en réunissant des activités de formation dites « synchrones » et « asynchrones », une multitude de champs de possibilités de type collectives et digitales. Travailler en synchrone, c’est être à l’instant T en formation avec d’autres personnes  dans une salle, une classe virtuelle ou une web conférence – activités qui doivent être programmées. La formation en asynchrone met à la disposition de l’apprenant des ressources à consulter quand et où il veut.

Les employés n’ont plus le temps de suivre des parcours e-learning de 15 heures ou d’être en formation en entreprise sur 3 jours. Il faut, pour le responsable formation, donc favoriser l’accès à la formation au quotidien, en utilisant des interstices de disponibilité et en mettant en place des parcours de formation courts.

Des employés de plus en plus et de mieux en mieux équipés

En mixant ces différentes activités de formation (contenus e-learning, formation traditionnelle en présentiel et toute autre ressource formative digitale), le blended learning est venu élargir le périmètre de la formation et est ainsi plus en mesure de répondre aux besoins liés aux récentes réorganisations du travail : de plus en plus d’employés sont en télétravail, donc hors du cadre strict du bureau.

Il existe trois types de populations nomades : un premier type qui regroupe les personnes équipées de PC, tablette, Smartphone avec accès au réseau ; celles-ci accèdent aux ressources, en ligne. Le deuxième type est composé de personnes souvent en déplacement, avec moins de facilité de connexion au réseau. Elles suivent leur formation en local et en mode déconnecté (offline). Puis, une fois la connexion établie, les résultats et les informations de progression sont automatiquement synchronisés avec le Learning Management System (LMS) de sorte que l’apprenant ne perd rien de ses progrès, même en étant déconnecté. Et enfin, pour les personnes qui partagent avec d’autres collègues un ordinateur limitant les accès internet, les formations pourront aussi être suivies en mode déconnecté.

Après une mise en lumière de population cible, il s’avère primordial d’adapter les objectifs pédagogiques non seulement au contenu, mais aussi à l’environnement de travail et aux technologies disponibles.

Le “mobile learning” prépare l’avenir

Il est non seulement essentiel d’évaluer les types de disponibilités (en mode connecté ou en mode déconnecté) de ces différentes populations, mais aussi de prendre en compte les exigences de confort – en termes de technologie, de choix graphique ou de pédagogie – de l’apprenant, exigences bien plus importantes qu’auparavant.

Le blended learning a cet autre avantage d’incorporer la formation directement dans l’environnement de travail, et ce, en utilisant de plus en plus de ressources externes, telles que les questionnaires en ligne, les ressources informatives de découverte comme la vidéo, les podcasts ou encore les sondages pour évaluer les connaissances.

A l’heure où les technologies mobiles sont omniprésentes, le “mobile learning” est une des composantes d’avenir du blended learning. Une méthodologie qui s’adapte particulièrement bien aux exigences des populations dites « nomades ».