Assistante

Cycle certifiant : le témoignage de deux assistantes

Josette Dubost, consultante formatrice Demos en formation assistante, a accepté d’interviewer Corinne et Sylvie, deux anciennes stagiaires de son cycle long au sujet des cycles certifiants.

Découvrir aussi :

Management d'équipe

Comment bien manager votre manager ?

RH

Lutte contre le burn out : adoption d’un rapport parlementaire

CPF

Compte Personnel de Formation pour les salariés

Qu’est-ce que la Certification Professionnelle FFP ?

L’attribution d’un Certificat Professionnel FFP (CP FFP) atteste, qu’à l’issue d’une formation assistante, la personne formée détient les compétences et les connaissances nécessaires à la maîtrise d’une fonction, d’une activité ou d’un métier.

Ce dispositif de certification professionnelle, élaboré par la Fédération de la Formation Professionnelle, permet de répondre aux exigences des entreprises en matière de résultat des actions de formation suivie par leurs salariés et aux besoins, éprouvés par un nombre croissant de personnes, de reconnaissance de leurs savoirs et de leurs savoir-faire.

Qu’apporte la Certification Professionnelle FFP ?

A l’entreprise

  • L’évaluation objective du résultat d’une action de formation
  • Une aide au développement des compétences et des parcours professionnels
  • Un fort vecteur de motivation à se former pour les salariés.

Au salarié

1. La validation d’une action de formation

2. La reconnaissance de la maîtrise d’une activité professionnelle

3. Un élément dans une démarche de VAE.

100 % de réussite pour cette « première promo » aussi, en tant que formateur sur le cycle, j’ai souhaité donner la parole à deux assistantes ayant effectué ce parcours et ainsi, recueillir leurs témoignages.

Témoignage de deux assistantes

Corinne et Sylvie ont accepté de répondre à mes questions. Je les en remercie.

Comment et pourquoi s’est décidée votre inscription à ce cycle certifiant ? Qui en a fait le choix ?

  • Corinne  : Je stagnais dans mon poste et, après un entretien avec ma Responsable Formation et ma Directrice, elles avaient fait des recherches de formations pour moi. Demos proposait le cycle qu’il me fallait. J’ai donc accepté avec joie. J’ai juste insisté pour m’inscrire à la certification qui validerait mes compétences, ce que j’allais apprendre en formation et me redonner confiance en moi après 26 années passées dans la même société.
  • Sylvie : J’ai choisi ce cycle certifiant car j’étais autodidacte dans ce métier et je souhaitais valoriser mon cursus professionnel.

Comment avez-vous vécu ce parcours et que vous a apporté cette formation assistante ?

  • Corinne  : Ce parcours était très complet et adapté à mes besoins. J’y ai appris beaucoup de choses, des techniques du secrétariat que je n’utilisais pas ou peu. Les formateurs me rassuraient sans cesse quant à mon rôle d’assistante et sur mes compétences. Cette formation assistante m’a boostée et fait prendre conscience de la multitude de fonctions et tâches que comporte mon métier.
  • Sylvie : J’ai vécu ce parcours au départ avec de la crainte et un manque d’assurance, j’avais peur de ne pas y arriver, de ne pas obtenir la certification. Au fur et à mesure des modules j’étais plus confiante, rassurée par les six formateurs. Cette formation m’a épanouie, mes collègues de travail m’ont fait remarquer que j’étais plus affirmée, plus ouverte.

Quelles compétences (techniques, relationnelles…) avez-vous renforcées ?

  • Corinne : Je suis plus demandeuse, « questionneuse », curieuse, intéressée, investie et force de propositions.
  • Sylvie  : J’ai une meilleure organisation dans les tâches à accomplir, j’évalue mieux les priorités. Je gère mieux mes émotions lorsque je communique avec mon responsable ou mes collègues.

Quelles nouvelles compétences (techniques, relationnelles…) avez-vous acquises lors de cette formation assistante ?

  • Corinne  : J’utilise la check-list de réunions, la planification des tâches grâce à Outlook, le bureau net, je vise un relationnel qualitatif, j’optimise mon temps, et j’essaie d’être plus professionnelle au téléphone de jour en jour. J’ai « ouvert les yeux » et réalisé que je ne pouvais exercer mon métier d’assistante sans une organisation optimale afin que ma Directrice me confie des tâches intéressantes et valorisantes.
  • Sylvie : La communication avec mon responsable, au téléphone avec les fournisseurs. L’organisation de mon travail sur mon ordinateur. J’ai également changé mon plan de classement. Je fais des comptes rendus synthétiques par mail à mon responsable (par exemple pour le suivi d’une intervention).

Concernant le Mémoire de fin de cycle avez-vous trouvé rapidement votre sujet ? Avez-vous été orientée quant à la thématique ?

  • Corinne  : J’ai été orientée sur le thème car je n’avais pas de sujet d’actualité suivi de A à Z, dans mon poste. C’est ma Directrice qui m’a suggéré le sujet qui allait devenir, en 2009, une nouvelle mission pour moi.
  • Sylvie : La réorganisation du service au mois de septembre m’a permis de trouver rapidement le sujet de mon mémoire.

Avez-vous rencontré des difficultés quant à sa rédaction ?

  • Corinne  : Je ne me sentais pas très à l’aise en rédaction, mais j’étais tellement motivée, avec l’envie de réussir et d’obtenir ce certificat que je me suis imprégnée du sujet sans difficulté. J’ai sollicité mes collègues et ma Direction pour obtenir des informations, des conseils. J’ai également effectué des recherches sur Internet. J’y ai consacré beaucoup de temps, d’énergie et d’espoir. Cela comptait beaucoup pour moi, mes proches, mes collègues et ma Directrice qui m’avait fait confiance et proposé cette formation avec cycle certifiant. La mise en forme dans Word et les images que j’y ai insérées m’ont paru un «jeu» et permis d’apprendre des astuces que je ne connaissais pas, avant de me lancer dans cette aventure ô combien amusante, stimulante et passionnante.
  • Sylvie : Oui, j’ai eu des difficultés il fallait aller à l’essentiel pour ne pas ennuyer le lecteur et il fallait aussi être précise et claire.

Racontez la soutenance orale de votre mémoire.

  • Corinne  : Je me suis tout autant investie dans la préparation de la soutenance orale du mémoire. Je désirais obtenir une bonne note, être à la hauteur devant le jury, que l’on me complimente, ce travail me motivait et me métamorphosait, tout comme la formation que j’avais suivie.
  • Sylvie  : Un grand pas en avant ! Je ne pensais pas être capable de le faire. J’étais très angoissée, le guide m’a été très utile.

Avez-vous été bien guidée par vos six formateurs pour obtenir la certification ?

  • Corinne  : Oui, toutes les formatrices et le formateur m’ont beaucoup aidée pendant les modules et au travers des exercices d’évaluation, mais aussi en me conseillant durant la préparation du mémoire écrit et de la soutenance orale.
  • Sylvie : Ils m’ont tous très bien guidée par leur dynamisme, leur expérience, leur approche et leur convivialité.

Quel regard portez-vous sur l’organisation Demos en général ?

  • Corinne  : La Société Demos est très organisée tant sur les aspects administratifs que pédagogiques. L’accueil est parfait. Les formateurs nous accompagnent et sont toujours serviables, disponibles et à l’écoute. Le matériel adéquat était prêt à l’utilisation au moment où nous arrivions dans la salle de formation et la documentation prête. Durant les modules, le formateur référent et la responsable du pôle secrétariat étaient toujours présents et disponibles.
  • Sylvie  : Je me sentais bien lorsque j’allais à chaque module. On est bien accueilli par le personnel de Demos, les salles sont agréables, les supports de cours sont clairs et complets.

Avoir un formateur référent vous a-t-il aidée dans votre progression ?

  • Corinne  : Oui, c’était indispensable tout au long du parcours. me sentir aidée, soutenue, conseillée, dans la préparation des exercices d’évaluation, du mémoire écrit et de la soutenance orale m’ont mise en confiance et permis d’avancer, d’y croire, de ne jamais baisser les bras, et de donner le meilleur de moi-même.
  • Sylvie : Oui, j’ai pris conscience de l’image que je renvoyais. Mon formateur référent m’a donné de l’énergie pour me redresser, me mettre en avant, oser m’exprimer.

Comment vivez-vous votre métier d’assistante aujourd’hui ?

  • Corinne  : Je le vis mieux, je suis plus en confiance, je stresse moins dès que je suis surbookée. Je me pose et liste les urgences, les priorités, l’accessoire, et j’accomplis mes tâches au fur et à mesure sans en oublier. Je ne suis pas parfaite mais je vise la perfection chaque fois que je le peux.
  • Sylvie : Je suis plus épanouie, plus sûre de moi. Plus structurée, plus organisée dans mon travail et surtout plus écoutée et entendue par mon manager.

Avez-vous envie d’aller plus loin maintenant ?

  • Corinne  : J’en ai envie, mais je dois avant tout faire mes preuves car ma Directrice m’a confié des objectifs à atteindre après la formation et jusqu’à la fin du premier semestre 2009 où nous ferons le point. À terme, je souhaiterais m’inscrire dans une démarche de VAE, mais je crains qu’elle ne m’oblige à y consacrer un temps considérable et je n’y suis pas forcément prête.
  • Sylvie : J’aimerais approfondir certaines connaissances liées aux services généraux

Recommanderiez-vous ce cycle certifiant Profession Assistant(e) ?

  • Corinne  : C’est un cycle que je recommanderai volontiers car il permet de valider ses acquis et ses compétences, de mieux apprécier l’évolution du métier de l’assistanat et d’y faire face avec beaucoup plus de sérénité, d’optimisme, de volonté et de force.
  • Sylvie : Oui je l’ai recommandé et d’ailleurs je n’ai pas eu besoin de beaucoup d’arguments, mes collègues ont vu l’épanouissement que cette formation m’a apporté.

Enfin exprimez-vous librement. N’hésitez pas à donner votre avis, votre sentiment, votre jugement, vos remarques, vos impressions, votre ressenti… quant à ce cycle.

  • Corinne  : J’ai beaucoup apprécié la formation et le cycle qui m’a permis d’obtenir un certificat, de reprendre en confiance en moi, d’avancer car j’avais l’impression de stagner. Cela m’a permis également d’évoluer dans mon métier qui a beaucoup changé depuis 30 ans où je suis entrée dans le monde du travail, en tant que secrétaire. Je me rends compte que l’on ne peut franchir ces pas et ces étapes nécessaires dans ce métier d’assistante sans formation. C’est vital et nécessaire pour nous toutes. On y gagne en autonomie et en compétences techniques.
  • Sylvie : Je ne pensais pas que cette formation allait être aussi prenante. Je suis fière et contente de cet épisode dans ma vie professionnelle. J’ai beaucoup apprécié la richesse professionnelle et humaine des personnes que j’ai rencontrées pendant ce cycle.