Accueil > En savoir plus > Formation management d’équipe : La construction d’une équipe

Formation management d’équipe : La construction d’une équipe

Formation management d’équipe : La construction d’une équipe

Il est important de nous arrêter tout d’abord sur cette définition : une équipe est un groupe de personnes travaillant à une même tâche ou unissant leurs efforts dans le même but. La collaboration en équipe est plutôt formelle, structurée : les membres de l'équipe se connaissent (chaque membre a un rôle et des tâches définis) et sont interdépendants. Jean-Jacques Néré, expert reconnu en formation management d’équipe complète cette définition en insistant sur la dimension de compétence collective de l’équipe.

Qu’est-ce qu’une équipe ?

Selon notre spécialiste en formation management d’équipe, il y équipe lorsque le travail est commun. Ceci suppose alors une compétence collective pour laquelle plusieurs éléments sont requis :

• L’existence de compétences individuelles identifiées et complémentaires concourant au résultat recherché ;
• L’interaction entre les membres du groupe;
• Une volonté de coopération ;
• Un certain nombre de règles d’organisation : des modèles de représentation, un langage commun
• Une « vision pluridisciplinaire » : le groupe doit apprendre à considérer les problèmes sous plusieurs angles de vue, correspondant aux approches de chacun. Ceci exige aussi que chacun ait envie d’apporter sa contribution aux efforts communs et adopte une attitude d’écoute réciproque ;
• Une réelle concertation pour prendre les décisions,

Pour réussir à produire un travail de qualité, l’équipe doit tendre vers une certaine maturité professionnelle. Une formation management d’équipe bien ciblée peut aider à la mise en place d’une démarche collective de qualité.

La maturité de l’équipe se repère grâce à trois critères mis en lumière par notre consultant en formation management d’équipe :

• La cohésion : la confiance dans les objectifs à atteindre et dans leurs enjeux créent une véritable solidarité et une cohésion entre les membres de l’équipe (entre eux et vis-à-vis du responsable) et les amènent au statut d’opérateur-spectateur à celui d’acheteur ;
• La communauté : la culture commune des membres de l’équipe, le langage et la vision partagés à propos de l’équipe.
• La participation : les membres de l’équipe traitent ensemble de ces dysfonctionnements, ils font la chasse aux non-qualités et recherchent collectivement l’excellence.

Ces trois points peuvent faire l’objet d’une formation management d’équipe si le besoin de les approfondir se fait ressentir.

Une formation management d’équipe pour construire un projet d’équipe

Pour faire vivre son équipe, la construction d’un projet commun est fondamentale. Nous avons vu précédemment que la notion d’équipe existait uniquement si les énergies individuelles sont orientées vers un but commun. C’est cette mobilisation vers un objectif partagé qui donnera vie et enthousiasme à l’équipe toute entière, et la préservera de la routine et de la démotivation. Aussi, le rôle du manager ne se limite pas à gérer son équipe au quotidien.
 
• Le projet doit être collectif et mobiliser toute l’équipe sinon, le manager se retrouvera rapidement seul à le faire avancer, et il aura toutes les chances d’échouer. En tout cas, il ne mobilisera pas l’équipe.
• Il doit être réaliste et ambitieux, c’est-à-dire à la fois motivant par son ambition mais réalisable par les moyens qu’il nécessite.
• Il doit être cohérent entre les moyens disponibles et les enjeux stratégiques de l’entreprise

Comment définir un projet collectif ?

Notre expert en formation management d’équipe réitère l’importance pour le manager de donner à chaque membre de l’équipe un rôle actif pour qu’il intègre dans son fonctionnement individuel l’importance des enjeux collectifs.

Aussi la méthode compte autant, sinon plus, que le résultat. Pour cela :

•Le manager devra faciliter le travail du groupe, sans intervenir sur le contenu, selon un mode de management participatif
•L’ensemble de l’équipe soit s’impliquer dans ce travail
•Une fois le projet défini, le manager soit avoir à cœur de veiller à ce qu’il soit mené à bien : il doit se donner les moyens nécessaires pour cela, et veiller à le contrôler pour qu’il arrive à son terme. Un échec mènerait à une perte de confiance de l’équipe toute entière vis-à-vis de ses propres capacités.