Management d'équipe

Le profil du leader

Un leader est une personne dont les ambitions et l'activité sont liées à celles du groupe dans le but de satisfaire des objectifs communs. Notre expert en formation leadership Denis Reymond nous avait présentés les trois champs de compétences utiles à un leader pour bien animer son équipe. Analysons aujourd’hui le profil d’un leader et les caractéristiques nécessaires pour bien développer ces champs de compétences.

Découvrir aussi :

Management d'équipe

Manager en mode start-up : comment s’y mettre ?

Responsable formation

Responsable formation : Utilisez la GPEC pour apprendre à prévoir l’avenir

Responsable formation

La dimension 3D du responsable formation !

Quel est le profil d’un leader ?

Comprendre son profil, c’est cerner la façon naturelle dont on fonctionne. Le profil d’une personne regroupe l’ensemble de ses modes de fonctionnement « spontanés ». Nos choix quotidiens, nos talents individuels et nos comportements, entre autres, sont révélateurs de nos modes de fonctionnements spontanés.

S’il veut développer les trois champs de compétences « décoder son environnement, « travailler sur ses qualités personnelles » et « favoriser les relations avec les autres », un leader doit être spontanément à l’aise avec les trois modes de fonctionnements analysés par notre consultant en formation leadership :

• Tout ce qui requiert de l’analyse, de la logique, le recours aux faits, l’observation critique des situations ;
• De nombreux contextes comportant de nombreux challenges auxquels faire face simultanément ;
• Tout ce qui a trait à l’humain, à la cohésion d’équipe, à l’ambiance de travail.

Les deux premiers modes de fonctionnement présentés par notre spécialiste en formation leadership sont précieux pour acquérir et développer les deux premiers champs de compétences. En effet, décoder son environnement nécessite la mobilisation de capacités d’analyse, d’observation critique, de synthèse par exemple, pour être en mesure d’analyser l’existant, de réaliser un état des lieux, de repérer les évolutions dans le secteur d’activité concerné et de se projeter à 3 ou 4 ans pour fixer butes et ambitions à moyen et long termes. Par ailleurs, le goût des challenges et de la nouveauté, quant à lui, sous-tend la capacité de la personne à prendre  des risques en dépit des incertitudes, à transformer les obstacles en énergie positive pour faire preuve de ténacité et aller de l’avant, et à repousser ses propres limites pour progresser.

La troisième singularité est indispensable pour développer le troisième champ de compétence car il sous-tend convivialité spontanée et authenticité, ingrédients précieux  pour transmettre une réelle force de conviction à ses propos, emporter l’adhésion et créer la confiance.

En résumé, disposer d’un tel profil facilite l’acquisition des trois champs de compétences du leadership. Dans le cas contraire, « l’apprenti leader » devra forcer sa nature, il lui faudra donc plus d’énergie, de ténacité et de travail pour acquérir et développer les compétences du leader. Il lui sera aussi plus difficile de le rester. Il peut aussi suivre une formation leadership qui lui permettra de gagner en efficacité et en charisme.