Formateur

Les qualités du formateur

Il en est du formateur comme du manager ; si l’on tente d’en tracer le profil idéal, on s’aperçoit qu’il requiert tellement de qualités qu’il n’existe pratiquement aucun individu correspondant à ce portrait. Pour autant, il est possible d’identifier les qualités essentielles d’un bon formateur.

Découvrir aussi :

Commercial

Réseaux sociaux : cinq commandements pour prospecter efficacement

Zoom sur...

Décret du 9 mai 2017 sur la gouvernance des associations d’épargnants

Formation

Mise en situation : s’entraîner pour performer

Quelles sont les qualités requises pour un formateur ?

De nombreux ouvrages tentent d’établir de tels portraits. Si on résume, on constate les points  suivants :

– Les qualités techniques du formateur ne sont pas innées mais acquises ; elles peuvent donc toujours être développées. Leur absence ne constitue pas un obstacle insurmontable puisque le travail peut pallier ce manque.
– Les qualités intellectuelles permettent de préparer convenablement une séance en dégageant le but de la séance, en établissant le plan avec les différentes étapes, en mettant en relief les difficultés principales, les points essentiels. Et là le travail est la seule source…
-Les qualités humaines sont au cœur  de l’animation d’une séance de formation et en conditionnent l’efficacité. Elles sont en partie innées, en partie acquises. Le formateur doit, dans tous les cas, être capable d’établir de bonnes relations avec ses stagiaires.

L’avis du formateur

Voici l’avis de nos formateurs concernant les 3 qualités indispensables  pour être formateur :

Corinne Aubert, Consultante et formatrice en ressources humaines et management

•   aimer les gens et croire en leur potentiel de développement
•   avoir le sens de la pédagogie et savoir faire preuve de créativité
•   avoir un bon niveau d’énergie car animer un groupe demande beaucoup de présence, de disponibilité et une bonne résistance

Jean-François Bonnassies, formateur en expression orale

•   aimer les autres pour toujours prendre plaisir à être avec eux et comprendre aussi ceux qui sont moins “aimables”
•   être à l’écoute des autres pour répondre en permanence et précisément à leurs besoins
•   maîtriser son sujet, mettre à profit son expérience/sa pratique et disposer de nombreuses possibilités d’exercices pour se renouveler… mais ne pas se prendre au sérieux dans ce rôle même si on est expert.

Jean-Pierre Willems, Expert en droit de la formation et formateur

•   être au service de ses stagiaires : se mettre dans une relation de service et non pas dans une relation d’autorité.  Il est donc nécessaire de savoir s’adapter
•   Se souvenir que l’objectif de la formation est l’acquisition pour chaque stagiaire par rapport à sa propre situation
•   Se mettre dans une logique de « faire acquérir » et non pas transmettre simplement une connaissance. Il peut arriver d’accompagner des stagiaires sur un chemin que l’on ne maîtrise pas pleinement (cf. « Le maitre et l’ignorant »)

Il apparait donc clairement que les qualités humaines doivent être recherchées en premier lieu. Le formateur sera efficace dans la mesure où il s’attachera à ses stagiaires, où il s’intéressera à leurs progrès plus qu’à ses propres performances de conférencier et de technicien.