Métiers

Ubérisation des métiers : comment la formation aide les travailleurs indépendants ?

L’ubérisation, ce phénomène a remis en question et a redéfini la manière dont nous travaillons et interagissons avec les services. Ce concept familier vous rappelle « Uber » ? C’est normal, ils en sont à l’origine ! L’ubérisation consiste à utiliser des plateformes en ligne pour mettre en relation des travailleurs indépendants avec des clients cherchant des services spécifiques.

Découvrir aussi :

RH

Le « World Café » : règles du jeu

Commercial

Génération Z : À quoi ressemblera le commercial type en 2030 ?

RH

Comment la satisfaction des collaborateurs impacte-t-elle la performance de l’entreprise ?

Ce modèle économique s’étend sur divers secteurs : les transports de personnes et de marchandises, le tourisme, la location, le service à la personne (livraison de repas, courses…). Des services plus spécifiques sont également concernés comme la santé et le juridique. Cette ubérisation des services apporte de nouvelles opportunités professionnelles. Elle soulève aussi des enjeux cruciaux en termes de formation et d’évolution pour les travailleurs indépendants qui s’aventurent dans cette nouvelle ère de l’économie à la demande.

Enjeux et opportunités de l’ubérisation

Une des caractéristiques les plus marquantes de l’ubérisation est sa flexibilité. Les travailleurs indépendants peuvent choisir leurs propres horaires. Il peuvent aussi accepter ou refuser des tâches en fonction de leur disponibilité et travailler de n’importe où. Cette liberté apparente attire de nombreux individus cherchant à concilier travail et vie personnelle de manière plus harmonieuse.
Cette indépendance séduit particulièrement les jeunes générations et les personnes cherchant une activité complémentaire. Les plateformes comme « Uber, Deliveroo, et Airbnb» ont ainsi démocratisé l’accès à des revenus pour de nombreux individus, appelés travailleurs indépendants.

Les défis et limites de l’ubérisation

Cependant, cette flexibilité s’accompagne d’une grande précarité. Les travailleurs indépendants ne bénéficient pas des mêmes protections sociales que les salariés traditionnels. Ils n’ont pas de congés payés, de couverture santé, ni de cotisations pour la retraite. Ils sont souvent rémunérés à la tâche, ce qui peut entraîner une instabilité financière.

De plus, le manque de formation peut être un défi quotidien pour ces professionnels indépendants. Contrairement aux emplois traditionnels, où une formation spécialisée est souvent nécessaire, les travailleurs sur les plateformes d’ubérisation peuvent être confrontés à un manque de réglementation et de normes en matière de compétences. En conséquence, la responsabilité de se former et de rester compétitif sur le marché du travail repose largement sur les épaules des travailleurs eux-mêmes.
La qualité peut ainsi en pâtir.

La qualité de service est primordiale pour un professionnel. Les plateformes qui n’ont pas directement le contrôle sur le travail produit par les travailleurs indépendants, se doivent de leur proposer des opportunités pour se former, monter en compétences et évoluer dans leur profession. Une démarche gagnante-gagnante qui leur permettra de proposer aux entreprises des profils et des compétences recherchés sur le marché. Un partenariat avec un organisme de formation peut faciliter ce processus.

Le rôle de la formation pour ces travailleurs indépendants

Face à ces défis, la formation continue et l’acquisition de nouvelles compétences sont essentielles pour les travailleurs indépendants ubérisés. Le marché du travail évolue rapidement, et les compétences demandées aujourd’hui peuvent devenir obsolètes demain. La formation permet également aux travailleurs d’adapter leurs compétences et de se diversifier. Par exemple, un chauffeur Uber peut suivre une formation en marketing digital pour gérer efficacement et de manière autonome sa publicité et attirer plus de clients.

L’ubérisation repose largement sur l’utilisation d’applications et de plateformes numériques. Les formations sur les nouvelles technologies et la pratique des outils numériques sont indispensables. Les travailleurs doivent savoir utiliser les applications de manière optimale, gérer les paiements en ligne, et comprendre les algorithmes qui agissent sur la visibilité de leur profil sur ces plateformes.

La connaissance des réglementations en vigueur et des bonnes pratiques en matière de sécurité est fondamentale. Les formations couvrent un panel d’aspects : la sécurité routière pour les chauffeurs, les normes sanitaires pour les livreurs de repas, les règles d’hébergement pour les hôtes « Airbnb », ou encore des connaissances sur les contrats de locations, etc.

Enfin, développer des compétences transversales, comme la gestion du temps, la communication et l’écoute active garantit une qualité de service réussie.

Notre offre de formations

Vous êtes travailleur indépendant ? Pour vous aider dans votre quotidien professionnel, nous avons mis en place des formations sur la gestion du temps qui peuvent faciliter votre quotidien :  

Afin de satisfaire les clients les plus mécontents ou être à l’aise lors de vos échanges clients, découvrez également ces formations :


Chez Demos, nous vous proposons des formations réglementaires obligatoires dans certains domaines. La formation en Sauveteur Secouriste du travail vous permettra d’être opérationnel lors de l’exercice de votre travail.  

Pour les professionnels indépendants qui ont souvent des horaires chargés et des engagements fluctuants, notre offre de formations e-learning, à portée de clic, vous permettra d’accéder à des contenus pédagogiques de qualité et de vous former n’importe où et à tout moment.

Le financement des formations

Pensez à utiliser votre Compte Personnel de Formation (CPF) pour financer certaines de ces formations. Pour tout savoir sur le CPF, découvrez notre page dédiée ainsi que notre récent article « Le Compte Personnel de Formation (CPF) et ses nouveautés 2024 ».

Les gouvernements et les organisations professionnelles ont un rôle crucial à jouer en soutenant la formation continue des travailleurs indépendants. Des politiques incitatives, des subventions pour la formation, et des partenariats avec des organismes éducatifs peuvent contribuer à renforcer les compétences de ces travailleurs indépendants.

En conclusion, l’ubérisation des métiers, bien qu’ouvrant de nouvelles perspectives, présente des défis majeurs en termes de sécurité et de stabilité financière pour les travailleurs. La formation continue apparait comme un élément clé pour permettre à ces travailleurs indépendants de s’adapter aux évolutions du marché, et de diversifier leurs compétences. Pour assurer un avenir durable et équitable à ce nouveau mode de travail, il est impératif que les travailleurs, les plateformes, et les autorités collaborent pour faciliter l’accès à la formation et au développement professionnel.

Les formations qui pourraient vous intéresser en tant que travailleurs indépendants ubérisés :